Les bonnes raisons de ne pas faire un Instaponey

Charlène Bénard
Charlène Bénard
Un spectacle Rires et Chansons

Nos vidéos

L’année dernière, on vous avait donné plusieurs conseils pour réussir votre Instaponey. Visiblement, vous nous avez écoutés, c’est bien. Tellement bien écouté que maintenant on regrette. Alors continuez à nous écouter parce qu’on a plein de raisons de vous impos… euh, de vous conseiller de ne pas faire d’Instaponey ! 

 

Ne pas faire un Instaponey, c’est recommencer à faire de l’équitation

cheval et téléphone
Source : Flickr

Imaginez le scénario catastrophe : vous venez d’arriver au centre équestre et vous aviez tout prévu. Pansage de Bichon à fond, créneau réservé avec votre esclave à photos, Samshield nickel et chaps Dyon bien cirées. Et vous vous rendez-compte que vous avez oublié votre téléphone à la maison. Du coup, vous avez pas pu prévenir votre esclave du lieu de RDV, et vous vous retrouvez seul(e).

Vous vous demandez si tout ça vaut bien le coup. A deux doigts de repartir chez vous, vous vous dites qu’il faudrait quand même sortir Bichon du box. Vous le pansez, le préparez sans vous soucier du look que vous aurez (car personne ne sera là pour vous prendre en photo) et vous partez faire votre séance de plat tranquille. Ça se passe super bien, vous pensez uniquement à vous et votre cheval, et vous réalisez qu’il n’y a que ça qui compte, en fait.

 

Ne pas faire un Instaponey : pour partager avec votre cheval plutôt qu’avec des inconnus

être complice avec son cheval
Source : Wallpaper Flare

Après cette séance intimiste, vous rentrez aux écuries le sourire aux lèvres en regrettant un peu de ne pas pouvoir le montrer à la bande d’inconnus qui vous suivent… Puis finalement vous vous dites que ça restera entre vous et Bichon, et que cette complicité ne regarde finalement que vous. C’est votre petit secret, et votre cheval redevient votre interlocuteur privilégié !

 

Parce qu’en s’en tape que vous ayez fait barres au sol hier et séance en cordelette avant-hier

C’est agréable, finalement, de garder ça pour soi. C’est pas la peine de nous faire des pavés bretons bourrés de fautes où vous nous racontez quotidiennement vos séances, qui sont exactement les mêmes que les 15 autres qu’on a lues aujourd’hui. Mêmes les séances de Pénélope on les lit en diagonale, alors vous…

 

Parce que vous n’êtes PAS célèbre

Pour vivre heureux, vivons cachés ? Faut pas se leurrer : c’est pas ça qui fera de vous quelqu’un. Au mieux vous êtes l’équivalent des stars de télé-réalité, et ça c’est quand vous avez plusieurs dizaines de milliers de followers au bas mot. Ça veut dire qu’on peut vous reconnaître à Lamotte et… C’est à peu près tout. Vous n’aurez ni la gloire, ni le fric, ni la popularité. Par contre les emmerdes, oui. Les questions sans arrêt, l’obligation de se justifier, le drama et tout l’tintouin. Ne pas faire d’Instaponey, c’est de délester de la plus grosse couillonnade de cette décennie !

 

Parce que vos followers vous détestent

L’analogie avec la télé-réalité ne s’arrête pas là : vos followers ne vous suivent pas par amour, ni par dévotion. La plupart d’entre elles et eux vous suivent par curiosité malsaine. Ils s’envoient des screenshots de vous où ils s’amusent à lister tout ce qui ne va pas dans vos posts et dans vos photos. Ne pas faire d’Instaponey, c’est les priver de vous démonter lors d’une de leurs nombreuses soirées cavalières. Fermez-moi ce compte et cessez d’être une distraction gratuite et malsaine.

 

Parce qu’en s’en fout d’avoir 2% de réduction sur un cure-pieds connecté qui sert à rien

Vous êtes nombreux à monter des partenariats avec des entrepreneurs farfelus totalement inconnus au bataillon. Frontal vegan en peau de vrai faux mouton, bouchon en fibre de carbone développé par la Nasa et autres étriers en or massifs sont autant de choses inutiles que coûteuses. Le pari perdant, quoi. Sérieusement, la dernière fois que vous avez fait un achat via un partenaire d’un Instaponey, c’était quand ?

 

Ne pas faire un Instaponey pour foutre la paix à vos profs d’équitation

Croyez-nous, vos profs détestent vos Instaponey. Certains plus âgés ont déjà connu les Skyblogs (ancêtres des Instaponey, vous n’avez rien inventé) et pensaient que c’en était fini de toutes ces conneries. Ils en ont ras la GPA de voir leurs propos déformés (voire même inventés) sur votre page, et vous avez épuisé leur patience quand vous avez craqué dans leurs bras pour la 15ème fois en un mois parce que vos followers sont beaucoup trop méchants. Ils vous détestent on vous dit !

 

Parce que de toutes façons vous allez vous débarrasser de votre poney dans deux mois et supprimer votre compte

se séparer de son cheval
Source : Wikipedia

On sait très bien que vous allez finir par revendre Bichon pour aller faire des études de marketing dans une école nulle et chère à Paris. Ou alors pour finalement passer à cheval, pour ensuite vendre votre cheval en voulant revenir à poney, pour ensuite revendre votre nouveau poney parce que vous sortez en amateur, pour revendre votre cheval parce que vous gérez pas sa force, pour finalement vous mettrez au rugby. Arrêtez le carnage maintenant et gardez vos frasques pour vous !

 

Bon, vous avez tout bien compris ? Allez, on vous observe, maintenant c’est à notre tour de se la jouer curieux, c’est l’heure de regarder la team premier degré réagir à notre article !

Articles random