Top 5 des plus grandes déceptions de l'équitation

Top 5 des plus grandes déceptions de l'équitation

Ah, ces déceptions de l’équitation … Galoper les cheveux dans le vent, le piaffer, les cso à 140 tous les week-end… Attendez une minute, c’est pas ça l’équitation? On avait tous des gros clichés en tête en débutant l’équitation, il faut se l’avouer. Et manque de chance, arrivé au centre équestre, on se rend compte qu’on était en plein rêve… 

 

5. Pas de cheveux dans le vent !

D’abord, on arrête tout de suite le cliché de la jolie fille à cru dans les champs, cheveux et crins au vent. Pourquoi ? Parce que quand on monte à cheval en club, question de sécurité, on met une bombe ! Vous pouvez avoir la coupe de cheveux de Rebelle, c’est clairement toujours mieux de les attacher si on veut pas se payer un arbre en balade. Enfin, bonjour la vieille queue de cheval dégoulinante de sueur après la reprise… Qui ne connaît pas ces galères de cavalière? Préparez-vous, les plus grandes déceptions de l’équitation vont suivre…
 

4. Au club c’est pas balade quand on veut ! 

balade avec moniteur
Source: Pixabay

Pour tous ceux qui regardaient des séries comme que Grand Galop ou Le Ranch, l’idée, c’était “Tiens, je m’ennuie… je vais sortir tel cheval”. Et voilà la cavalière qui selle sans même prévenir le moniteur et qui part en balade avec ses meilleures amies. En réalité, ça ne marche pas non plus ! A moins d’avoir votre propre cheval, ou une demi-pension. Par sécurité, il vaudrait mieux prévenir le moniteur. Et puis, imaginez sa panique s’il lui manque un cheval et une cavalière !
 

3. Stop au cliché du beau mec sur son grand cheval blanc

Bon déjà, les princes de la sorte n’existent pas. Et puis, les chevaux sont rarement très grands au centre équestre parce que c’est pas pratique. Ensuite, un cheval c’est soit gris clair, soit bien crade comme il faut, mais jamais vraiment blanc. Et enfin… y’a tellement peu de mecs au centre équestre qu’il y a peu de chance de trouver un copain là-bas ! Donc arrêtons de rêver qu’un prince vienne nous chercher sur son fidèle destrier, espérez juste qu’il apprécie les chevaux… Mais ne perdez-pas espoir, les cavalières ont pas mal d’astuces en stock pour sortir avec un non-cavalier.
 

2. Ne pas arriver à tout, tout de suite

Le principe d’un sport ou même d’une activité en général, c’est que ça s’apprend. C’est pareil à cheval ! Par conséquent, inutile de rappeler que l’équitation est un sport !  Mais il faut bien avouer que c’est relativement décevant de se rendre compte que son cheval ne sait pas faire de pirouettes ou de cabrer. Ni même parfois de diagonale droite, d’ailleurs… Patience, patience…
 

1. Les premiers concours d’obstacles

débuter les concours
Source : Pixabay

Bon allez, on se remet de toutes ces déceptions en commençant les cso ! Attendez une minute. Comment ça, c’est pas du 140 comme à la télé? Pourquoi mon cheval ne saute pas comme les grands? Tout simplement car vous venez de commencer l’équitation et qu’avant d’enchaîner les mêmes hauteurs que Bosty va falloir progresser ! En revanche, les premiers concours sont ceux qui marquent nos esprits : premières victoires, premiers flots à mettre dans sa chambre.. Et c’est tellement sympa de se rappeler nos débuts à poney ! Donc, pas de panique il reste encore du temps pour progresser !
 

L’important, c’est de ne pas perdre de vue que le but, c’est aussi de s’amuser !

Source à la une : Pixabay

Marie Anquetil

Fan de licornes, j'adore habiller mon poney de licols étho.
Fermer le menu
×