Les « extreme trails », ces parcours déjantés si techniques

Extreme trails

Crédit photo: Clotilde Hallay

Vous avez sans doute déjà entendu parler des extreme trails. Ces parcours semés d’embûches sont très en vogue aux USA. Il y en a de plus en plus qui sont organisés en France.  Ils ont leur règlement officiel et donc leurs championnats. Souhaitez vous relever le défi de le faire à fond ? Alors Hiiiiiiii haaaaaaaaaaaaaaa !

 

Go west, go extreme trails !

Extreme trails

Source : Pixabay

Lors des extreme trails, l’ambiance est au far-west. Alors si vous aimez les chaps, les stetsons, et les selles westerns, alors vous allez bien vous sentir dans cet environnement. Et même, parfois sur certains parcours il est demandé de tirer un coup de feu avec un colt. Véridique! Mais rassurez vous, jusqu’à un certain niveau, vous serez tout de même bienvenus si vous arrivez avec une selle anglaise et des bottes classiques.

 

Obstacles biscornus

Extreme trails

Crédit photo: Pixabay

Si votre cheval est adepte des CSO, il va trouver certains obstacles particulièrement terrifiants! En effet, les organisateurs ont souvent beaucoup d’imagination pour inventer des obstacles tordus. Reculer à angle droit entre des barres, franchir des ponts de bois, ouvrir des portes sont parties prenantes de ce genre d’épreuves. Le plus connu de tous est le  »barrel », un slalom à fond à virages serrés entre des tonneaux.

 

Inspiration de cowboy

Extreme trails

Crédit photo: Pixabay

Les obstacles s’inspirent de ceux qu’un cowboy peut rencontrer lors de son travail journalier. Mais il n’y a pas que des obstacles. Il y a des embûches. Comme par exemple enfiler un imperméable, ouvrir un parapluie ou même déplacer une cuillère avec un oeuf dedans, le tout en restant à cheval, et bien sûr sans faire d’omelette. Et il n’est pas rare de boire un verre sur le parcours, ce qui peut plaire à certains. Parfois, des situations sont même inattendues dans une carrière, comme ce WC dans lequel le cavalier doit aller seul, pendant que son cheval l’attend patiemment à côté!

 

Dextérité des quatre fers

obstacles

Crédit photo: @sensations équestres

Le cheval doit être franc, très maniable et aller là où on lui demande, à l’allure la plus rapide possible. Les champions d’extreme trails sont extrêmement rapides, précis et efficaces. Un haut niveau de dressage se cache derrière, et donc des heures et des heures de travail. Ce n’est pas parce que l’on rigole qu’on n’est pas sérieux! Les chevaux doivent être très froids et patients dans leur tête. En effet, outre les obstacles bizarres,  on leur demande de passer de l’arrêt calme au galop à fond. Et aussi du galop à fond à l’arrêt calme, et ça, c’est souvent un peu plus compliqué pour certains..

 

A une main

Extreme trails

Crédit photo: Pixabay

Le cavalier doit également être à l’aise puisque les épreuves ne se font qu’avec une seule main. C’est pratique en hiver, une main dans la poche ça évite d’avoir froid, et ça permet de pouvoir boire un coup en été! Trêve de plaisanterie, à plus faible niveau ou en épreuves non officielles, il est possible de conduire son cheval à deux mains. Alors… Rassuré?

 

Envie d’essayer? Tout comme l’équitation de travail, les extreme trails permettent de diversifier les exercices et de gagner en maniabilité et en dextérité, aussi bien pour le cheval que pour le cavalier. Parlez en à vos amis ou à votre centre équestre, et préparez les chaps!