10 profils de cavalier de concours

Vous sortez souvent sur les terrains ? Alors vous allez sûrement reconnaître tous vos bons potes dans cette liste ! Voici donc les différents profils de cavalier de concours qu’on croise au moins une fois sur les terrains !

 

Le stressé

cavalier stressé en concours
Source : shutterstock

C’est le cavalier de concours de base. On le reconnaît facilement, puisqu’il a les cheveux complètement en bataille, est très souvent essoufflé parce qu’il court partout. (Bah oui, faire des aller-retours entre le camion des chevaux, la piste et aller dans la cabine du Jury pour lui poser des questions ça épuise.). Celui-là, le pauvre, il est complètement tourmenté par tout un tas de questions, comme l’heure de sa reco ou s’il a le temps de seller son cheval, mais y a personne pour lui répondre (même pas son coach)
Où le trouver ? Il se cache principalement près du van de son cheval ou au bord de la piste. Ou on peut le voir aussi en train de paniquer devant la cabine du Jury. Mais attention, soyez rapide (il court vite !)

Le zen

cavalier de concours détendu
Source : shutterstock

Ce cavalier de concours, c’est tout l’opposé du premier. Il est souriant, a un bon teint, une bonne respiration, et n’est pas décoiffé. Mais il traînerait presque des pieds en attendant son tour. (Peut-être qu’il est tout simplement encore endormi). Il dit souvent “T’inquiète, j’ai le temps” ou encore “Tranquille, j’ai tout calculé”. Il a tout son temps, tellement son temps qu’il ferait même une ptite démo de voltige oklm devant ses potes pendant la reco de son tour. Un cavalier de concours des plus apaisants, généralement très populaire

Où le trouver ? On peut trouver le Zen généralement vers la buvette, et même pas besoin de courir.
 

Le saoul

cavalier de concours saoul
Source : shutterstock

Un des profils de cavalier de concours qu’on a tous vu au moins une fois ! Vous vous en souvenez pas ? Mais si ! C’est celui qui a déjà bu 5 bières à la buvette rien que dans la matinée ! C’est aussi celui qui doit être à cheval à 16h alors qu’il est un peu bourré (et on espère qu’il vomira pas sur son cheval..). On le reconnaît facilement puisqu’il est bruyant, fait des gestes brusques et rigole souvent. Sa devise : monter bien, monter plein !
Où le trouver ? Il est dans 95% des cas accoudé au bar, une bière à la main. Sinon, il est à cheval (mais seulement pour 10 minutes hein). Peut être qu’après tout, il est juste ultra nerveux et a besoin d’un peu d’alcool dans les veines pour se détendre ?

Le prétentieux

cavalier qui se la pète
Source : shutterstock

Alors lui, c’est celui qui a tout vu, qui a tout fait et qui sait tout faire ! Le terrain de concours, il “connaît”, et il critique constamment ceux qui sont à cheval. Il est persuadé de battre tous les temps avec son cheval. On le reconnaît facilement puisqu’il a un air hautain, et une langue bien pendue. En général, ces résultats, il les qualifie par “on a connu mieux.” Ouais, depuis 3 ans.
Ou le trouver ? Il est tout le temps devant la piste, ou alors assis sur une chaise à coté de la cabine du jury (histoire de faire la commère un peu).

Le défaitiste

cavalier de concours déprimé
Source : shutterstock

Tout le contraire de celui d’avant ! Il se croit nul, et est persuadé de foirer son tour. Il a généralement les joues rouges, les yeux rouges aussi, et semble avoir un peu de morve sur la manche de son polo. Les épreuves plus hautes sont aussi sa hantise, s’il pouvait rester en prépa 70 il serait bien content ! Il panique aussi très souvent et surtout pour rien. Il est un peu relou en vrai…

Où le trouver ? Généralement près de son cheval, ou encore assis près d’une botte de paille (ne le dérangez pas, il est triste).

Le palefrenier

Le palefrenier, c’est un des profils de cavalier de concours les plus chelou. C’est celui qui est tout sale, mais qui fait parfaitement les pions ! Il réussit à rendre son cheval nickel avant son épreuve en un rien de temps. Par contre pour lui, c’est un autre défi. On le reconnaît facilement, puisqu’en plus d’être décoiffé et d’avoir de la bave sur son polo, il a de la boue jusqu’aux genoux, un peu de terre sur le visage, de la paille dans les cheveux, des mains dégueulasses et un pantalon blanc qui a viré au marron à cause de la poussière.
Où le trouver ? Sans aucun doute près du van de son cheval. Généralement il ne passe pas inaperçu avec ses bottes dégueulasses (disons qu’on dirait qu’il s’est roulé par terre quoi.)

Le novice

cavalier de concours débutant
Source : shutterstock

Généralement, il est un peu affolé. C’est la première fois qu’il va sur un terrain de concours, alors il court un peu partout (un peu comme le stressé), sauf que lui, il n’a aucune idée de ce qu’il doit faire. On le reconnaît assez facilement : complètement paniqué (presque au bord des larmes), généralement avec une cravache fouganza, un pantalon fouganza, un gros gilet protège-dos (fouganza aussi) et des bottes en caoutchouc.
Où le trouver ? Agrippé à son coach.

Le solitaire

cavalier de concours solitaire
Source : shutterstock

Lui, c’est celui qui a un cheval. Généralement il vient seul, s’est engagé seul, et va concourir seul, surement parce que son cheval vît chez lui.  Il est son propre coach, et demande à n’importe qui s’il peut monter les barres du paddock de détente. Il est très discret, seul (on s’en serait douté), mais ça n’a pas l’air de le déranger. Son cheval aussi est seul, du coup.
Où le trouver ? On ne sait pas, après tout si il est seul c’est qu’il y a une raison non ?

Le plus insolite des profils de cavalier de concours

Celui-là, on a toujours hâte de le voir. Bah ouais, faut dire que ses tenues sur les terrains sont un peu… Improbables et spéciales quoi. On sait pas d’où il sort. Ouais, on se demande toujours s’il a fait la fête du village médiéval dans son bled une heure avant et qu’il a pas eu le temps de se changer, ou encore s’il a eu entretien d’embauche aujourd’hui (ouais, un dimanche). Un cavalier de concours qu’on adore tous voir sur les terrains, parce que ça anime un peu quoi. Surtout quand c’est dressage
Ou le trouver ? Partout où il y a du public, il est là.

Le trop parfait

cavalier de concours au top
Source : shutterstock

A l’inverse du novice, lui il en a déjà fait des tonnes de concours ! Il n’est pas stressé, mais pas au point d’être mou non plus ! Il sait ce qu’il doit faire, et quand il doit le faire. En plus de ça, il fait de bons résultats, son cheval est un crack de concours, il a beaucoup trop de classe à cheval et il prend jamais la grosse tête ! Le type parfait par excellence qui nous rend bien jaloux ! Son coach lui fait que des compliments, on en rêverait tous quoi !
Où le trouver ? Partout, mais il est souvent très occupé et quasi jamais seul. Un cavalier de concours trop prisé, on vous dit.

Alors, quels sont les profils de cavalier de concours que vous connaissez ? Et pour continuer dans les profils type, retrouvez les différents types de coachs !

Source photo à la une : Shutterstock

Mélanie Nompex

Mélanie Nompex

Le pilier d'une équipe de glands