Top 5 des particularités de chevaux trop mignonnes

Des particularités de chevaux, il y en a la masse. Vous avez sans doute déjà croisé par mal de chevaux avec des bizarreries physiques. En même temps, certaines sont beaucoup plus fréquentes que d’autres. On vous en a choisi cinq, plus ou moins rares, mais qui sont toutes troooooop cute ! 

 

5. La raie de mulet, pour les chevaux bêtes comme des ânes

raie de mulet cheval
Source : Montanabw pour Wikipédia

Première de cette liste des particularités de chevaux choupinettes : la raie de mulet. Vous savez, c’est cette longue traînée noire qui part du garrot et qui descend jusqu’à la base de la queue. C’est ce qu’on appelle une marque primitive, qui est propre aux chevaux dits primitifs.

Le responsable de cette particularité trop mimi ? Le gène dun, que possèdent toutes les races primitives. On a même retrouvé des témoignages datant de la Préhistoire, avec des peintures rupestres représentant des chevaux portant la raie de mulet.

On dit que c’est un gène de dilution, car il affecte l’ensemble de la robe du cheval. Certains chevaux porteurs ont des marques sur les membres, d’autres ont une robe dite diluée, comme les gris souris par exemple. Et parmi ces particularités de chevaux données par le gène dun, il y en a une que vous connaissez très bien : la jolie crinière bicolore du fjord !

crinière fjord
Source : Pixabay

Et il y a bien sûr la fameuse raie de mulet. Tous les chevaux qui possèdent le gène dun la portent, sans exception. Vous n’aurez qu’à regarder plus en détail la prochaine fois que vous croiserez un fjord : ils l’ont presque tous !

4. Les chevaux miniatures, in Iceland we trust

cheval miniature
Source : Ray Mumford — Falabellahorses.com pour Wikipédia

Comme vous le savez, il y a deux sous-espèces d’équidés en équitation. On voit d’ici les puristes hurler au scandale à cause des mules qui envahissent les carrés de dressage… Désolé pour eux, mais nous on va uniquement parler des poneys et des chevaux !

On a donc d’un côté les poneys, et de l’autre les chevaux. Et non, un poney n’est pas un bébé cheval ! C’est le genre de réflexion de non cavalier qu’on déteste entendre d’ailleurs… Mais bref, passons.

Et au milieu de ces deux grandes familles, on a aussi des races de chevaux qui ont une taille poney. Voire shetland pour certains ! Ils font partie de la famille trop mignonne des chevaux miniatures.

Ces chevaux miniatures ne dépassent jamais le mètre au garrot. Mais ils ont conservé toutes les caractéristiques morphologiques du cheval. C’est d’ailleurs comme ça qu’on les différencie des poneys. Là où un poney a de petits membres, un gros bidou et une toute petite tête de peluche, le cheval miniature a des membres longs et fins, une tête charpentée et une ligne plus élégante.

Bien sûr, ces chevaux particuliers ne peuvent pas être montés, car pas assez porteurs. Vous noterez que l’islandais est une exception à la règle. En revanche, ils sont parfaits pour de l’équithérapie, ou comme cheval d’assistance. Cette utilisation est très répandue aux Etats-Unis, où vous pourrez croiser pas mal de mini chevaux dans les aéroports par exemple.

Mais attention, ça reste des chevaux, et pas des animaux de compagnie ! Si certains peuvent s’acclimater à la vie à l’intérieur, ils ne seront jamais aussi heureux qu’au pré, à courir partout avec les copains.

cheval islandais
Source : Dagur Brynjólfsson pour Flickr

Le plus connu des chevaux miniatures, c’est sans aucun doute le Falabella. Mais on a aussi le cheval islandais, et son tölt légendaire.

3. Les poils frisés, si t’as pas d’amis, prends un Curly

Cheval curly
Source : Lucie Provencher pour Flickr

On arrive au top 3 de ce top des particularités de chevaux. Et ici, on joint l’utile à l’agréable. Vous ne le savez peut-être pas, mais certains chevaux ont la particularité d’avoir les poils et les crins frisés. Comme un mouton, mais en beaucoup moins con et en beaucoup plus mignon !

Cette particularité de chevaux est propre à une race bien précise : le Curly. De son nom complet : North American Curly Horse, anciennement American Bashkir Curly. Vous l’aurez compris, c’est une race originaire d’Amérique du Nord. Enfin, on le suppose, car en vrai son origine est inconnue. Mais c’est aux Etats-Unis qu’on en a vu pour la première fois alors…

Le Curly se distingue donc des autres par ses poils, frisés comme ceux d’un petit agneau. Alors évidemment, ils n’ont pas le poil aussi long qu’un mouton, donc ça ne se voit pas vraiment de loin. Il faut vraiment s’approcher pour apercevoir les jolies bouclettes de monsieur !

Par contre, ça se voit mieux sur les crins, qui sont généralement plus longs, et qui sont dignes de la tignasse d’Afida Turner pendant le déluge. Et quand vous regardez les crins de plus près, vous pouvez aussi voir les petits poils frisés qui lui sortent des oreilles.

poils curly
Source : Bob Haarmans pour Flickr

Et cette particularité a une particularité : celle d’être hypoallergénique. Ceux qui sont allergiques aux poils pourront donc sans problème caresser un mignon petit Curly, sans avoir envie de s’énucléer et de s’arracher le nez !

2. La robe dorée de l’Akhal Teke

étalon akhal teke
Source : Ulruppelt pour Wikimédia Commons

On parie que vous savez à quel cheval on pense ! Hé oui, le splendide Akhal Teke ! Bon ok, on vous voit venir avec vos gros sabots. On ne peut pas vraiment dire que la robe dorée fasse partie des particularités de chevaux mignonnes. Mais avouez qu’avoir un Akhal Teke dans son jardin, ça claque sa mère non ? Faut dire que ça ne fait pas non plus partie des races de chevaux les plus populaires.

Enfin, sauf au Turkménistan, dont l’Akhal Teke est l’emblème ! Là-bas, ils sont littéralement vénérés comme des divinités. Fin et athlétique, ce cheval est essentiellement utilisé pour de l’endurance. Il supporte aussi les fortes chaleurs et l’air sec du désert, un peu comme les chameaux.

robe akhal teke
Source : Artur Baboev pour Wikimédia Commons

Mais pourquoi l’Akhal Teke fait-il partie de ce top des particularités de chevaux ? Tout simplement à cause de sa robe, aux reflets dorés du plus bel effet. Certains chevaux de cette race ont une robe sombre, voire totalement noire. D’autres ont la robe plus claire, voire totalement dorée. Mais quelle que soit leur robe, ils ont tous en commun ces sublimes reflets mordorés, tant recherchés par les connaisseurs.

1. Les oreilles qui se touchent

cheval marwari
Source : Bombman pour Flickr

Nous voici arrivés à la première place de ce top des particularités de chevaux trop kiki. Faut dire que dans le genre mignon, on peut difficilement trouver mieux que ça ! Et en plus, c’est mieux que les fils qui se touchent…

Et là, vous voyez de qui on parle ? Big up à ceux qui on trouvé le Marwari ! Originaire de l’Inde, ce magnifique cheval se distingue des autres par ses petites oreilles recourbées. Du coup, quand il les redresse, ça donne une forme de petit croissant de lune hyper mimi !

En revanche, aucune piste sérieuse n’a pu être suivie concernant cette particularité physique hors du commun. Tout ce qu’on sait, c’est qu’elle est d’origine génétique. La preuve de ça, c’est que le Marwari ne peut pas être croisé avec une autre race. Car le gène défectueux potentiellement responsable des oreilles courbées est systématiquement corrigé par le gène apporté par l’autre race.

oreilles marwari
Source : Heather Moreton pour Wikimédia Commons

Et si on persistait à les croiser malgré tout, cette particularité de chevaux risquerait de disparaître en moins de deux générations ! Autant dire que les éleveurs n’ont pas vraiment envie de s’amuser à jouer les apprentis sorciers… Ben oui, ce serait dommage que ces jolies oreilles soient noyées !

Alors, vous connaissiez toutes ces particularités de chevaux ? Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous les faire partager ! 

Source photo à la une : Artur Baboev pour Wikimédia Commons

Marine Martinez

Marine Martinez

Esclave en chef bientôt à la retraite