PMU, Pronostics, Paris : tout savoir

Joseph Lambert
Joseph Lambert
Boss du game, tortionnaire de rédacteurs

Nos vidéos

Le Pari Mutuel Urbain (et oui, c’est cela qui se cache derrière l’acronyme « PMU » ! ) existe depuis 1930. Auparavant, les bookmakers se chargeaient d’organiser les paris sur les chevaux de courses. En effet, jusqu’à 1930, seules les sociétés d’organisation de courses et de paris (France Galop et Le Trot) étaient habilitées à enregistrer les paris. Puis, ces sociétés se sont associées. C’est ainsi que le PMU est né. Le PMU peut alors gérer les paris en dehors des hippodromes. Cet organisme génère chaque année plusieurs milliards d’euros de chiffre d’affaires. Autant dire que les paris ont toujours la cote, et que les chevaux de courses font encore la richesse de certain(e)s… Mais comment parier en courses ? Sur quels numéros miser ? Comment établir un pronostic de course ?

 

Comment faire des pronostics pour gagner au PMU ?

Pour établir des pronostics au PMU, vous devez vous intéresser à plusieurs éléments. Si vous êtes novices en la matière, sachez qu’il faut s’attarder sur six points cruciaux.

Sur quel type de course PMU comptez-vous parier ?

Dans la grande famille des courses hippiques, deux catégories principales existent : le trot et le galop.

Parmi les courses de trot, on rencontre le trot monté et le trot attelé. Côté galop, les courses de plat et les courses d’obstacles.

Quelles sont les distances des courses hippiques sur lesquelles vous voulez parier au PMU ?

Tels des athlètes au stade, les chevaux de courses ont tous leurs spécialités. Certains vont régulièrement performer sur de longues distances, où ils font appel à de très bonnes aptitudes en endurance. D’autres en revanche trouveront leur point fort dans la vitesse sur une courte distance.

Quelles sont les conditions de qualification des chevaux pour les courses auxquelles ils participent ? Pouvez-vous vous renseigner sur l’historique des chevaux qui vous intéressent ? Ce genre d’information peut vous aider à jauger l’état de forme des chevaux.

Combien y-a-t-il de chevaux partants dans la course où vous souhaitez jouer ?

Pour pronostiquer sur une course, il faut évidemment connaître le nombre de chevaux à courir. L’idée étant de trouver la combinaison gagnante. La probabilité de gagner sur un duo est plus élevée que celle de réussir un quinté.

Quel est le type de départ de la course sur laquelle vous faites des pronostics, pour gagner au PMU ?

En courses de trot deux modes de départ : l’autostart (voiture équipée de barrières latérales) et la volte (le matériel utilisé est un élastique associé à un rayon lumineux dans ce cas).

Pour les courses de galop en plat le départ s’effectue depuis des stalles ou des boxes. En courses d’obstacles, le départ est lancé quant à lui à l’élastique (ou au faisceau lumineux).

Quelles sont les conditions de course, comment se présente la piste ?

Les terrains de courses sont examinés avant chaque manifestation. Cet état des lieux permets aux turfers de mieux se positionner vis à vis du choix des chevaux. Certains chevaux de courses ont des affinités pour les sols gras, d’autres sont infiniment plus à l’aise sur des pistes archi sèches.

De même, il est très important de se renseigner sur le calendrier des meetings auxquels les chevaux de courses participent. Les jockeys ne gèrent pas les courses de la même façon, selon qu’elles se déroulent en début ou en fin de saison.

 

Faire des pronostics au PMU demande une solide connaissance des courses et de ce monde bien particulier…

En effet, être incollable sur les règles des courses au PMU, connaître l’historique et les caractéristiques de chaque cheval, avoir une idée précise des pistes et de leurs spécificités en fonction de la météo… Tout cela est une science qui s’acquiert au fil de temps et… de la passion !

 

Articles random