Pourquoi c’est top de monter à cheval en club?

Agathe Beauvois
Agathe Beauvois
Tellement discrète que j'ai même pas de biographie. Est maquée avec un cadavre

Table des matières

Nos vidéos

Avoir son propre cheval, c’est un rêve. Avoir son propre cheval chez soi, c’est carrément un trip. Mais avoir son cheval chez soi et le monter seul n’est pas forcément le meilleur bail qu’il soit… On va vous montrer pourquoi monter à cheval en club, ça claque!

 

Monter à cheval en club permet d’être polyvalent

troupeau chevaux pies
Crédit: Les Pies de Morinda

 

Monter à cheval en club,  c’est monter un assez grand nombre de chevaux différents. Ils ont tous leur caractère, leur manière d’être montés… Ce qui nous apporte de la polyvalence.

 

Une semaine on se casse les jambes sur Sleepy qu’on doit remuer, puis la semaine suivante, embarquement immédiat avec Petit Tonnerre, avec peut-être même un petit tour sur Tornado  qui a peur de tout et avec qui on doit être super vigilant (et intérêt à avoir une bonne assiette au passage)…

 

Chaque cheval à quelque chose à nous apprendre, et nous permet donc de progresser encore plus vite ! Mais ils ne font pas que ça, ils testent vos capacités d’observateur en se ressemblant tous ! Dans le club il y  a sept bais, cinq alezans, trois gris et deux noirs. Comment les différencier au pré, surtout quand on est débutant ou nouveau? Quelle galère…

 

Vous êtes encadrés

Pour les propriétaires qui ne prennent pas de cours, ou qui montent chez eux, vous êtes relativement seuls dans votre travail.

 

Dans un club, le(a) moniteur(trice) vous connait, connait votre niveau, vos difficultés, et donc sait sur quels exercices vous faire travailler, et quel cheval mettre dans quel type de séance (ou éventuellement vous faire une petite séance de mise en selle juste pour rigoler).

 

Cette méthode permet de progresser de manière exponentielle, car en plus d’être polyvalent, vous pouvez corriger vos défauts.  Si c’est pas une raison pour dire que monter à cheval en club fait progresser ça !

 

Vous êtes conseillés

Grâce à votre super moniteur(trice), vous avez de grandes chances d’éviter de faire de belles chutes ! Il/Elle va vous dire quoi faire en cas de problème, au lieu de vous laisser transformer la carrière en hippodrome. C’est fini de subir sur une ligne droite, car vous l’entendrez gueuler « Tourne! Tourne! », à l’autre bout de la carrière.

 

Il/Elle vous apprendra également à bien régir dans certaines situations. Dadou ne veut pas passer à côté du plot jaune qui fait peur ? Il/elle va vous donner le protocole complet de comment le faire passer à côté de ce foutu plot, et en plus clé en main !

 

Vous faites des exercices variés

tracé CSO
Crédit : Cheval par max

 

Encore une fois, votre super moniteur/monitrice est sur le coup. Vous n’avez qu’à préparer votre cheval, rentrer dans la carrière, monter, détendre, et découvrir la surprise. Pas de longues soirées à se demander quel exercice vous allez bien inventer pour la séance du lendemain, pour finalement faire une séance type que vous avez déjà fait des centaines de fois, et dans laquelle vous ne progressez pas, ou peu.

 

En plus, l’imagination des coachs est infinie, donc vous êtes sûr(e)s de ne pas faire plus de 2 fois le même exercice sur l’année. Certains vont même vous surprendre, vous amuser, vous énerver (barrer les mentions inutiles).

 

Vous êtes obligés de le faire

Un point  que l’on peut voir comme un avantage ou un inconvénient, mais qui fait énormément progresser. Vous ne pouvez pas modifier un exercice que vous trouvez compliqué, vous ne pouvez pas changer d’exercice. Votre destin est tout tracé !

 

Même si votre cheval chauffe à fond sur les barres, pas question de faire du dressage à la place ! Vous devez prendre vos rênes (courtes de préférence), votre équilibre, vos jambes et y aller.

 

Bon, si vraiment vous voulez pas le faire, le/la moniteur(trice) peut faire quelque chose… C’est pas non plus des démons sortis tout droit de l’enfer. Sauf peut être en mise en selle

 

Si vous tombez, Maman/Papa mono à la rescousse

Vous ratez votre virage, votre cheval part à toute berzingue, votre foulée est pourrie, vous vous prenez une georgette, vous faites un magnifique saut sur l’encolure, à la réception vous savez même pas comment vous faites pour pas être par terre, pour au final percuter violemment et lourdement le sol.

 

Pendant ce temps, vous n’avez même pas entendu votre mono vous dire de vous accrochez, de toutes vos forces, de puiser une énergie divine pour vous remettre en selle. Il/elle a même prié intérieurement, son cœur s’est arrêté de battre. Finalement il/elle a accouru pour être près de vous (dans la limite du possible) quand ce regrettable évènement arrivera… Là il/elle va vous demander si ça va, et ça fait toujours du bien de l’entendre  après une chute. Si vous êtes petits, et que vous avez un super mono, qui sait si il ne va pas vous prendre dans les bras comme une princesse/(un prince mais c’est moins viril), pour vous ramener à votre poney  (histoire vraie d’une de nos rédactrice).

 

Ou bien il/elle va s’en foutre et rigoler, mais si vous avez pas mal c’est drôle quand même.

 

On espère vous avoir fait comprendre que monter à cheval en club fait progresser, car malgré les inconvénients que ça peut avoir, on est bien content d’aller à son cours tous les samedis ! Et puis on peut toujours monter à cheval pendant les vacances!

Articles random