La première fois à cheval, c’est comment ?

La première fois à cheval, c’est un peu comme les premiers pas, un premier baiser, un baptême de l’air ou la première leçon de conduite. Il se passe tellement de choses dans la tête et dans le cœur du cavalier néophyte qu’on pourrait écrire une thèse dessus. Contre Galop vous confie les secrets de cet événement dont tout cavalier, même  vieux, se souvient.  Enfin presque…

 

Le ressenti du cavalier

Tendresse
Source : Pixabay

 

Hé oui, il paraît que le cavalier ressent le même sentiment que lors d’une naissance, une première rencontre amoureuse, ou un premier rapport, voire encore une première cuite. En tous cas, ça laisse forcément des traces, et on ne parle pas du vomi derrière l’arbre.

 

Avant le jour J

humeur
Source : Pixabay

 

S’il connaît le jour de sa première fois, le cavalier stresse un peu. Pour certains cavaliers, ça peut être beaucoup. Une excitation, mêlant de l’appréhension et de l’envie vous envahit. Une boule au ventre grossit à mesure que le jour fatidique arrive. Et puis un jour… il arrive, avec ses gros sabots.

 

Mais il se peut aussi que vous ne soyez pas au courant. Cadeau d’anniversaire, surprise d’un ami, situation improvisée… Vous vous retrouvez alors parachuté dans la quatrième dimension.

 

Ça y est !

bisou
Crédit : Traderidera

 

Le jour tant attendu – ou pas- est arrivé. Et là, ça peut se passer de plusieurs façons. En gros, il y a deux modes. Un mode où tout va pour le mieux, et un autre mode, bien connu des amateurs de CSODM.

 

La première fois en mode « Touvabien »

Ça commence bien

Pour se faire une idée plus précise, nous avons sélectionné pour vous quelques témoignages.

bébé cavalier
Crédit : Traderidera

 

Mathéo…

… 2 ans à peine, se retrouve pour la première fois sur une grosse peluche poilue, grâce à ses parents.

 

C’est rigolo, il y a plein de gros cheveux devant qu’il peut tirer sans entendre ronchonner sa maman. Aussi, ça lui tient chaud sous les fesses, sans pour autant que ce soit plein de caca dans la couche.

 

Ça bouge un peu, mais il adore ça, et il s’agrippe et hurle parce qu’il ne veut pas descendre.

 

Lilou …

…  6 ans. Sa maman l’a inscrite à une journée découverte poney pendant les vacances.

 

C’est un peu comme à l’école, il faut écouter la maîtresse. Ils font plein de choses avec les poneys, même le tour du monde, c’est super !

 

« Dis môman, j’peux y retourner demain ? S’te plaît, dis ouiiii ! » Sa maman, qui a cédé, n’ira pas faire les soldes, mais la gamine est aux anges.

 

Première balade à cheval
Source : Pixabay

 

Antoine …

… 8 ans, va à une fête du village pendant les vacances.

 

Il fait un « baptême poney », vous savez, ce fameux minuscule tour de poney qui dure à peine trois minutes mais qui coûte dix euros.

 

Antoine est ravi, il voudrait bien y passer son après midi, mais sa maman n’est pas trop d’accord car à se prix là, autant se payer des cours avec Pénélope Leprévost.

 

Encore un peu?

Lucas …

… 13 ans, fait une colo d’ado pendant les vacances d’été.

 

C’est trop chouette, il n’y a pas les parents !

 

Parmi toutes les activités proposées, il y a le cheval. Et comme tous ceux qui sont là n’en ont jamais fait, c’est trop drôle, tout le monde se lâche, ils ont tous bien rigolé.

 

Les chevaux étaient sympas, les monos aussi et ils ont même fait une petite balade à la fin.

 

Première fois à cheval
Source: Pixabay

 

Elodie…

… 35 ans, a eu envie de se mettre à l’équitation en même temps que sa fille.

 

Petite appréhension, mais bon, elle se dit que ça ne peut pas être pire qu’un accouchement !

 

Sa première leçon au centre équestre s’est bien passée, et au moins, elle n’a pas eu besoin de péridurale.

 

Didier…

… 62 ans. Maintenant qu’il est en retraite, il réalise un vieux rêve, celui de monter à cheval.

 

Son cœur bat très fort, car ce vieux rêve enfoui au plus profond de lui est enfin à portée de rênes.

 

Il choisit une écurie western. Vêtu d’un wrangler, d’un stetson et de santiags, les premiers pas en selle sont comme une libération.

 

cowboy
Source : Pixabay

 

La première fois en mode « Salponédemerde »

Ces quelques témoignages sont un  peu moins réjouissants, mais il faut avouer tout de même que ça fait partie de la réalité de certains cavaliers en fait.

Et dans leurs cas, il est probable que l’équitation appartienne malheureusement au passé.

 

Ça commence mal

Première fois à cheval
Source : Pixabay

 

Mamaaaaan!!!

Une maman cavalière a voulu mettre à cheval son bébé de deux ans en selle devant elle, comme beaucoup le font.

 

Mais Tornado le cheval de compèt’ ne l’entend pas de cette oreille.

 

Il entend justement le petit garnement hurler dans ses oreilles, et décroche un tel saut de mouton, qu’il éjecte le petit et l’envoie dans la boue, puis les urgences pédiatriques.

 

Rien à foot

Aujourd’hui, c’est la première leçon de poney pour Boris, 8 ans.

 

Lui, il préfère le foot, et comme il faut changer d’activité tous les ans, là c’est poney.

 

Ça ne lui dit rien du tout, surtout que la monitrice lui a refilé le plus terreux de l’écurie.

 

De toute façon, il n’a pas eu le temps de monter dessus, car vu le tas de terre, il a fait une crise d’asthme pendant le pansage.

 

Première fois à cheval
Crédit: Traderidera

 

Sacré Caramel

Damien, 9 ans, préfère le foot aussi.

 

Mais lui, il a réussi à brosser Caramel.

 

Mais Caramel est imposant et le regarde toujours avec un œil farceur. Il lui fait peur.

 

Une fois dans le manège, au moment de monter, sa selle tourne et il se retrouve par terre.

 

Mais ça va, ce n’est pas comme la première fois de Martha sa cousine, dont la selle a tourné aussi et qui s’est cassé le coccyx.

 

Damien prend confiance un peu, malgré son appréhension. Mais dans le tournant, Caramel a fait volte face et est parti rejoindre les écuries au galop.

 

Et pour Damien c’est l’hôpital, mais ce n’était pas au galop, c’était au rythme des secousses du sprinter.

 

Encore, encore !

Pour faire bien

Louane a 16 ans.

 

Pour faire bien devant ses copines cavalières, elle dit qu’elle sait monter alors que ce n’est pas vrai.

 

Et pour se faire accepter dans le clan des pétasses, elle accepte la balade à cheval qu’elles ont organisée pour l’anniversaire d’Inès, la plus pétasse de toutes.

 

C’est alors qu’en observant les autres elle met la selle tant bien que mal, et n’oublie pas de ressangler.

 

Par contre, sa muserolle est mal mise. Et Junon la jument, sympa mais maligne, a détecté cette faille dans ce jeu de rôle bien parti.

 

La pauvre Louane se fait embarquer au pas, puis au trot, puis au galop, et finit dans le fossé.

 

Les pétasses sont mortes de rire. Louane ne remontera plus jamais.

 

première balade à cheval
Source : Pixabay

 

Un cadeau?

Sandrine, pour ses 30 ans, a eu en cadeau une leçon d’équitation. Elle ne connaît rien au cheval. Ça l’attire, mais sans plus. Et puis ça lui fait plutôt peur.

 

Après avoir essayé en vain d’échanger son bon-cadeau, elle décide quand même de franchir la porte du centre équestre.

 

Là, elle voit tout un tas de gamins, dont le petit Kévin, 5 ans, qui se débrouille super bien. Elle se dit que ça doit être possible, après tout.

 

Le moniteur, plutôt beau gosse, lui donne un mérens. Celui-ci est un peu gros, mais il a l’air gentil, et mou. Le beau gosse l’aide à l’harnacher, et Sandrine se retrouve à cheval en cours particulier. Toutes les conditions sont réunies pour que ça se passe bien.

 

Mais Sandrine est très tendue. Le moniteur n’arrête pas de lui dire de se décontracter, mais c’est là qu’elle se contracte encore plus.

 

L’impression de retourner sur les bancs de l’école à se faire gueuler dessus comme du poisson pourri. En descendant, elle a l’impression de marcher comme un cowboy, et en plus elle a les pieds gelés !

 

Les courbatures du lendemain et du surlendemain ont eu raison de son inscription à d’autres leçons.

 

Et puis ça évitera au beau gosse de la draguer. Quel relou celui là!

 

Gébobola

Pascal, pour séduire celle qu’il aime, tente de faire du cheval pour elle.

 

Elle lui trouve un hongre gentil, Napoléon, un trotteur. Il monte dessus difficilement, mais bon, il est prêt à tout pour sa copine.

 

Enfin presque. En effet, ne sachant pas trop doser les jambes, il donne un coup de talon à Napoléon, qui obéit et bondit. Et aux premières foulées de trot, il a l’entrejambe complètement labouré, et décide alors que sa copine choisira entre lui ou le cheval.

 

Le cheval, lui, est déjà castré.

 

Première fois à cheval
Source : Pixabay

 

Cheval de cœur

Gilbert, pour ses 80 ans, a eu lui aussi une leçon d’équitation en cadeau.

 

Car ce cadeau, il en rêvait, mais il n’avait jamais osé franchir le pas. Le jour arrivé, on lui prépare son cheval. Un gentil cheval tout doux.

 

Comme Gilbert se déplace avec une canne, il la pose contre la clôture pour entrer dans le manège.

 

Quel bonheur ! Son fils lui tient le bras et l’aide à se hisser sur le dos du cheval, aidé par la sœur, la belle sœur, le beau-frère et la tante Ginette. Le cheval, tenu par la bride, commence attentivement à marcher quelques pas.

 

Gilbert sent un sentiment de plénitude l’envahir, puis une immense douleur à la poitrine. Ce n’est pas le cheval mais son cœur qui s’est emballé, et le pauvre Gilbert a succombé à une crise cardiaque.

 

Il est mort heureux,  mais ce témoignage a tout de même été mis dans cette catégorie.

 

Et après ?

Première fois à cheval addiction
Source : Pixabay

 

Souvent, les cavaliers qui ont survécu à leur première fois à cheval ont quelques courbatures le lendemain et même le surlendemain. Les cavaliers heureux les oublient, les autres non.

 

Puis, il y a souvent deux solutions. Selon le mode de déroulement, les cavaliers en herbe vont continuer l’équitation ou pas. Dans la catégorie de ceux qui continuent, le déroulement de la suite va jouer sur la longévité de la « carrière » sportive. Certains abandonneront quand ils s’apercevront de l’atrocité des cours de mise en selle, ou si quelques avaries viennent ternir les premières années à cheval.

 

Mais le plus souvent, le virus de l’équitation est attrapé. Le vieil adage « Cheval un jour, cheval toujours » montre bien que l’équitation est un sport très très addictif.

 

Et vous, comment ça s’est passé ? Êtes-vous devenu un grand champion depuis ? Racontez nous tout en commentaire ! Promis, personne ne se moquera .

 

Crédit image à la une: Pixabay

Virginie Paux

Virginie Paux

Cavalière éclectique avide de liberté et de raies de mulets