Ces choses que subissent les cavaliers de jeunes chevaux

Mélanie Nompex
Mélanie Nompex
Le pilier d'une équipe de tocards beaufs

Nos vidéos

Table des matières

Vous faites partie des cavaliers de jeunes chevaux ? Ou vous en montez de temps en temps ? Vous allez sans doute reconnaitre votre vie pleine de périples aussi périlleux les uns que les autres avec ces êtres démoniaques qu’on appelle « les jeunes ».

 

La peur de tout ce qui bouge

chute jeune cheval
Source : pixabay

Un coup de vent ? Ou une feuille morte qui lui traverse sous le nez ? Mon dieu quelle ignominie ! C’est parti pour une série sympathique de dérobades ,écarts et petits coups de cul joyeux. Heureusement qu’ils ont une super assiette ces cavaliers de jeunes chevaux.

Des sauts de la stratosphère

marge obstacle
Source : pixabay

Un petit croisillon ? Et ben loupé. Pour les jeunes chevaux, ce sont des vieux oxers d’1m30, qui bougent et qui font peur. Alors vous voilà propulsé à 2m du sol après avoir « sauté » une croix de 40cm. Et oui que c’est super, on aime. Après tout, y a pire, comme se prendre une grosse dérobade venue d’un autre monde.

Les critiques à tout-va

commérages cavaliers
Source photo : pixabay

Parce que monter des jeunes chevaux c’est revoir un peu toute sa monte… Et ouais, un jeune cheval ne se monte pas comme un cheval avec 5 ans d’expérience dans les amateurs 1 ! Il faut être encore plus doux qu’habituellement, toujours en étant ferme… le problème, c’est que les ptits jeunes sont un peu capricieux et rebelles… ce qui fait fuser les critiques des cavaliers

Les rodéos à l’extérieur

rodéo jeunes chevaux
Source photo : pixabay

Ouais, vous savez bien, quand vous décidez d’aller faire marcher votre cheval pour qu’il se détende un peu. LOL. Pour les jeunes chevaux, extérieur = the floor is lava. Oui on connaît. De base, c’était pour le faire souffler et pour qu’il marche ailleurs que dans la carrière. Le problème, c’est que quand vous rentrez de votre « séance reprise de souffle », la bête est encore plus transpirante et surexcitée.

Un énorme travail sur soi-même

Parce que monter un jeune cheval demande une remise en question continuelle de sa monte. Sa façon de monter, sa façon d’aborder le thème d’aujourd’hui, la main plus ou moins légère, tout y passe. Sans parler de sa remise en question psychologique, le self-control ultime à avoir pour ne jamais péter une durite quand la bestiole est récalcitrante. Soyez fier de vous ! Vous avez un mental d’acier !

L’impression d’être au grand prix de Chantilly

courses chevaux grand prix
Source photo : pixabay

Et oui, la jeunesse c’est vigoureux, mais parfois (tout le temps), ça l’est un peu trop. Un cheval qui prend la main, qui tire vers le bas et galope joyeusement en espérant foutre son cavalier à terre, c’est un peu un quotidien. Mais oubliez pas le point positif : à force de prendre des gamelles violentes, vous avez l’assiette la plus parfaite qu’on ait jamais vu. (#L’équipeAimeSesFans).

 

Une admiration certaine

Parce que vous ne devez pas l’oublier, monter un jeune cheval c’est être admiré par ceux qui ont des chevaux de club.. Et ouais, un jeune cheval c’est un vrai bébé, avec 500kg de plus et 1m50 de plus. Alors bon, faut se méfier quand même.

Alors les cavaliers de jeunes chevaux, ça vous parle cette petite liste ? Vous avez sans doute reconnu des petits moments où la dignité n’est plus qu’un lointain souvenir… Mais ils sont tellement mignons ces jeunes !

source photo à la une : pixabay

Articles random