Le coronavirus vu par ton poney

Coronavirus: ce truc que personne ou presque ne connaissait il y a encore quelques semaines donne la chair de poule aux humains français, bien que cette histoire soit partie d’un pangolin chinois. Contre Galop a surpris plusieurs conversations entre chevaux à ce sujet, et vous propose de les découvrir en exclusivité.

 

Diane et Etincelle

chevaux conversation coronavirus
Source : Pixabay

Témoignage de deux juments de concours, rencontrées dans les couloirs des écuries du CSI 3* de Dortmund le 15 mars 2020.

“Pourquoi tu te prépares ma belle Etincelle ? Remballe ta selle, il est 10 h 30, et ils ont dit qu’ils arrêtaient tout ! Ils avaient l’air tous paniqués, je sais pas ce qu’il se passe, mais ça sent le camion tout ça.

– Ah bah c’est pour ça… Il y a deux minutes j’ai vu un type partir en courant les bras en l’air, il a appelé les secours, ils sont venu le chercher sur une civière. Il avait l’air bien, pourtant.

– Lui ? Ah ouais, je confirme. Mais… Pourquoi ?

– Parce que le groom a éternué devant lui, c’est tout.

-Ah oui ? Ils sont bizarres les gens.. Après ils disent qu’on panique pour un rien quand on voit une feuille traverser la cour…”

 

Lulu et Minie

shetlands
Source : Pixabay

Ces deux poneys vivent tranquillement dans le pré en face du magasin Lidl de Rouperroux-les-chaussettes. Ils ont vu des choses étonnantes ces derniers temps.

“Ah… Ils sont vraiment étranges les gens.

– Ah bon, pourquoi donc ?

– D’habitude, il y a des petites mamies qui sortent du magasin et qui agitent des petits sachets pour qu’on aille manger des carottes.

– Et alors ?

– Ben, t’as vu là ? Il y a des voitures partout ! Il y en a même sur le talus entre les pissenlits et les taupinières. Et puis dans les chariots des gens, tout plein de rouleaux de papier toilette. Et le pire, c’est qu’ils font la queue pour entrer !

– Pff, tu parles ! Quand ils vont derrière la haie, tu crois qu’ils en ont du PQ ? Et ils s’en foutent !

– Aaaargh ! Arrête Lulu, tu me dégoûtes.”

 

Doudou et Pompon

etalon poney
Source : Pixabay

Double-poneys de club, Doudou et Pompon sont deux compères. Adeptes des reprises du mercredi, du samedi, ainsi que des concours du dimanche, ils meublent aussi leurs journées avec des cours particuliers. Bref, ils ne s’ennuient jamais, mais aimeraient parfois reposer leurs petites articulations sollicitées.

“Eh tu sais quoi?

– Dis moi Pompon, qu’y a-t-il?

– Ils ont dit qu’ il n’y aurait plus de cours ni de concours jusqu’à nouvel ordre.

– Vraiment ? Et ça veut dire quoi pour toi “nouvel ordre” ?

– Ca veut dire qu’on est EN VACAAAAANCES !

– Ah j’y crois pas ! YOUHOUHOUH ! Tu penses qu’ils vont nous mettre au pré ?

– J’espère bien ! Je veux pas rester confiné en box, moi !”

 

Tonnerre et Tornado

chevaux box
Source: Pixabay

L’un comme l’autre se trouve en pension dans une grosse écurie de propriétaires. Un jour, ils ont entendu des messes basses. Ils ont vu leurs proprio-mamans chéries pleurer avec des papiers dans les mains et un masque bizarre sur le nez.

“Ben quand elles se foutent de notre tronche l’été avec nos masques à mouches, elles feraient mieux de se regarder, les filles !

– Lol ! C’est pour que les moucherons se collent pas sur leurs dents en ballade, elles papotent tellement ! Je m’en doutais que ça allait finir comme ça !”

Quelques jours plus tard :

“T’as vu, Tornado ? Ce matin c’était encore Suzy qui nous a donné du foin. Il paraît que les humains ont plus le droit de sortir de chez eux. Ma maman me manque. Tu crois qu’on va la revoir bientôt ?

– J’éspère bien ! La pauvre Suzy ne peut pas sortir tout le monde ! Tu entends, ça hennit de partout ici !

– Oooh… Moui, marre d’être au box. On compatit avec nos mamans comme ça… Tu crois qu’elles compatissent en ce moment avec tous les chevaux qui ne sortent qu’une heure par jour ?”

 

Alors si vous aussi vous avez été témoins de phénomènes étranges pendant cette période un peu rocambolesque de l’Histoire de France, vous pouvez les indiquer dans les commentaires.

Et si vous vous ennuyez de votre poney et que votre club vous manque, tout plein d’articles vous attendent sur Contre Galop, et pourquoi pas, réviser les Galops !

 

Source photo à la une: Pixabay 

Virginie Paux

Virginie Paux

Cavalière éclectique avide de liberté et de raies de mulets