Décontracter son cheval en 6 exercices

Marie Anquetil
Marie Anquetil
Fan de licornes, j'adore habiller mon poney de licols étho.

Nos vidéos

Table des matières

C’est devenu une obsession pour tous les cavaliers : décontracter son cheval. Un mors Pelham ou Pessoa n’est pas toujours la solution miracle, au contraire. En revanche, quelques exercices simples peuvent parfois suffire pour que votre monture soit beaucoup plus décontractée au travail. C’est parti, gymnastique et détente au programme !

 

Travail à pied

décontracter son cheval à pied
Crédit : Les aventures d’Action et Enjoy

Trop souvent négligé par les cavaliers, c’est pourtant ce par quoi tout le monde devrait passer pour consolider les bases mais aussi la relation avec le cheval ! Ça permet de vérifier qu’on a le contrôle de son cheval et qu’il répond bien à nos demandes. Le travail à pied permet aussi de mettre en place des choses confortables avant la monte : travailler le montoir pour avoir un cheval qui reste immobile, s’exercer aux flexions d’encolure.. Les exercices sont variés ! Et si vous êtes à court d’idées vous pouvez vous lancer dans l’équitation dite éthologique qui propose des exercices dans ce sens et qui met l’accent sur la maîtrise à pied avant d’avoir la maîtrise à cheval. Et oui, travail à pied ne rime pas avec jambette et tours de cirque (désolé de briser les préjugés).
 

Séance de longe


Une séance de longe permet de briser la routine, et elle même est parfois indispensable chez le cheval un peu “chaud” ou chez le jeune cheval qui débute le travail. Cela permet de mettre la machine en route, mais aussi de déceler une éventuelle anomalie, comme une boiterie par exemple.
 

Décontracter son cheval avec l’extension d’encolure

La position d’encolure : tout un sujet qui fâche. Alors que la mode est plutôt aux chevaux encapuchonnés, il semble nécessaire de rappeler quelques notions. Idéal en fin de séance permettant d’étirer la ligne du dessus, l’exercice d’extension d’encolure peut varier en difficulté : au pas, au trot puis au galop pour les plus “experts”. Au boulot ! Cet exercice peut se faire monté ou en longe, pour bien décontracter son cheval avant et après la séance.
 

Travailler les transitions

transitions
Crédit : Le murmure du Louvray

Ceux qui pensent que les transitions c’est juste pas trot, trot galop, pas arrêt et que c’est juste réservé aux reprises pour petits niveaux, feraient bien de revoir leurs bases avant de se lancer sur des choses plus complexes. Parce que les transitions sont à la base de la maîtrise et ne pardonnent pas une erreur sur les carrés de dressage. Il existe différents moyens de varier les transitions et leur difficulté  : départ au galop de l’arrêt, pas galop… (sans une seule foulée de trot bien sûr). On peut aussi varier les contrats de foulées. Petit conseil : travailler les transitions sur une serpentine, pour bien décontracter son cheval.
 

Travailler sur des cercles l’incurvation

Exercice indispensable chez le jeune cheval pour travailler la décontraction, certains chevaux d’école ou de club semblent se lasser  de cet exercice “simplet”. Si le cercle vous parait trop easy (ou que vous sentez que votre cheval se lasse), optez pour la serpentine avec les changements d’incurvation ! Alors, toujours à court d’idée ?
 

Les massages

On les oublie souvent, mais après une bonne séance d’effort votre cheval appréciera sûrement un bon massage ! Si vous n’avez pas le temps certains tapis de massage permettent au dos de chauffer les muscles avant et après l’effort. Vous pouvez aussi opter pour une petite étrille de massage avec des boules, moins chère. Et pour décontracter son cheval level 1000, une séance/formation shiatsu. Votre cheval vous dira un grand merci !
 

Alors, votre esprit s’est enfin ouvert alors que vous ne saviez plus quoi faire de vos séances ? N’oubliez pas qu’il existe de nombreuses façons de rendre son cheval heureux

Crédit photo à la une : Les aventures d’Action et Enjoy

Articles random