Ces trucs qu'on aurait aimé savoir avant de commencer l'équitation

Joseph Lambert
Joseph Lambert
Boss du game, tortionnaire de rédacteurs

Nos vidéos

Table des matières

Vous aussi vous avez chopé le virus ? C’est certain, si on avait su certaines choses avant, on aurait peut-être un peu plus réfléchi avant de commencer à monter l’équitation. C’est un peu comme l’arbre qui cache la forêt… Ça parait idyllique, mais ça peut cacher beaucoup beaucoup de choses… Alors… On récapitule?

 

C’est addictif

Si on parle de virus de l’équitation, c’est pas pour rien. Terriblement addictif, une fois qu’on a mit le pied à l’étrier, on est foutu. Et si on commence gamin… Il y a des chances pour que ça marque à vie…
 

Ça coûte cher

Car en plus d’être addictif, c’est pas donné. Les leçons au club, les concours, le cheval, les soins… On préfèrera manger des nouilles tant que Pépito lui, pourra avoir ses petites carottes.
 

Des fois on tombe

chute à cheval
Source : Pixabay

 
Et même qu’on peut se retrouver aux urgences au lieu de passer le dimanche après midi en famille… Avec un peu de chance on s’en sort qu’avec quelques égratignures, mais parfois, c’est pire…
 

Le cheval, presque une religion?

C’est plus fort que nous, notre cheval passera avant les potos et même parfois devant le conjoint ou la famille… On a forcément déjà entendu parler de la prière du cheval !

Tu m’as conquis,
Sache me garder.
Je te servirai,
Si tu es juste et respectueux,
Attentif à mon humeur,
Si tu sais me parler,
Mesurant ma peine
Et me soigannt comme un frère,
N’oubliant jamais que le cheval
Est plus de la moitié du cavalier.
 

On contamine les autres

Notre entourage risque d’y prendre goût lui aussi. Non seulement ils vont être contaminés par le virus du cheval, mais ils vont à leur tour contaminer leur entourage!
 

Vous souhaitez vous y mettre ? Vous êtes désormais prévenu

Image à la une tirée du film « Nos jours heureux »

Articles random