5 astuces pour reconnaître un cavalier

Joseph Lambert
Joseph Lambert
Boss du game, tortionnaire de rédacteurs

Nos vidéos

Quand on est non cavalier, reconnaître un cavalier c’est pas toujours évident. Alors on vous donne cinq petites astuces pour les reconnaître à coup sûr… 

 

Le téléphone

fond d'écran cavalier
Sourrce : pexels, montage par Contre Galop

Bon, ça nous fait un peu mal de le reconnaître, car c’est un gros cliché sur l’équitation… Mais bon, il faut bien l’avouer, notre fond d’écran à nous, cavaliers, c’est un cheval (que ce soit le nôtre, ou notre chouchou). Donc, si vous croisez quelqu’un que vous suspectez être un cavalier, checkez son téléphone et regardez son fond d’écran. Si c’est un poney, bien joué : vous venez de reconnaître un cavalier !

 

Les réseaux sociaux

On reste dans le même genre que le téléphone mais cette fois avec les habitudes des cavaliers sur les réseaux sociaux. Un cavalier a toujours, au moins, ne serait-ce qu’une photo d’un cheval sur son mur facebook, instagram… Et bien souvent notre story snapchat est le plus alimentée le samedi, avec un reportage complet de notre après midi au centre équestre !

 

Reconnaître un cavalier grâce au bronzage

bronzage cavaliers en été
Crédit : Contre Galop

Le cavalier en été possède une caractéristique qui le distingue des autres. Le bronzage dit « agricole », ou nous, comme on l’appelle (tout simplement), « le bronzage du cavalier ». Ce bronzage consiste à devenir couleur vanille/fraise. On est rouge sur les bras et les épaules (car on oublie bien souvent la crème solaire…), contrasté par un blanc neige sur les jambes, les pieds et le torse. Hé ouais, monter à cheval en été ça exige quelques sacrifices !

 

La bagnole

nettoyer sa voiture
Crédit : Contre Galop

Autre astuce pour reconnaître un cavalier direct. Bon, ici ça ne concerne que les cavaliers véhiculés (et encore, les parents de cavalier qui conduisent au centre équestre en font les frais). Bien souvent, notre voiture ressemble, on peut le dire, à une étable. On y retrouve des brins de foin/paille, de la terre, des poils de kiki, et tout son matériel. Sans oublier les friandises et autres vieilles carottes perdues qu’on retrouve au bout d’un certain temps.

 

Le planning de ministre

 

j'peux pas j'ai poney
Source : publicdomainpictures, montage par Contre Galop

Bien souvent, on vit notre passion à fond. Du coup quand les copains non cavaliers nous appellent pour sortir le samedi après midi, ou encore faire la fête jusqu’aux aurores, on répond bien souvent « désolé, j’peux pas j’ai poney ». Car sachez le, le samedi c’est pour beaucoup la journée du cheval et que le dimanche ben… C’est le jour où on est en concours hippique !

 

On espère que maintenant vous aurez l’oeil pour reconnaître un cavalier à coup sûr ! Et surtout que vous arrêterez de rabâcher ces réflexions de non cavaliers qu’on ne veut plus entendre

 

Source photo à la une : publicdomainpictures

Articles random