5 commandements du moniteur d’Ă©quitationlecture : 3 minutes

moniteur d'Ă©quitation

Source : wikipédia

Allez avouez, vous aussi vous avez un jour rĂŞvĂ© d’ĂŞtre moniteur d’Ă©quitation ! Faire de votre passion un mĂ©tier, pour goĂ»ter au plaisir de cĂ´toyer des chevaux toute la journĂ©e, transmettre votre savoir (et votre sadisme) Ă  des petits cavaliers innocents… Voici 5 trucs qu’on ne vous a pas dit sur ce mĂ©tier, et qui risqueraient bien d’en dĂ©courager quelques uns !

 

Du temps, plus jamais vous n’aurez

moniteur d'Ă©quitation patience

Source : pxhere

Vous vous imaginiez passer votre temps Ă  cheval, faire des gratouilles Ă  Bichette toute la journĂ©e et profiter de pauses goĂ»ter avec vos petits Ă©lèves ? Raté ! En devenant moniteur d’Ă©quitation , vous perdez tout privilège de ce type. En journĂ©e de cours, les heures de reprise s’enchaĂ®nent sans rĂ©pit, au point de parfois oublier la pause pipi ! Quand on monte Ă  cheval, c’est l’efficacitĂ© qui prime : on oublie le super-pansage-de-20-minutes et la règle selon laquelle monter avec de la paille dans la queue, ça ne se fait pas. Et quand vous finissez votre journĂ©e et aviez prĂ©vu de monter Bichette, vous vous rabattez bien souvent sur une longe ou un dĂ©foulement en règle dans le manège, trop fatiguĂ©(e) pour une sĂ©ance de mise en selle digne de ce nom.

 

En bon moniteur d’Ă©quitation, un peu psy, vous serez

Enseigner, c’est un métier riche où on apprend tous les jours. Mais il y a des moments où il faut faire preuve de patience et de pédagogie pour composer avec les petits et grands cavaliers qui vous font face. Entre les chouineurs, les tête-en-l’air, les râleurs et les perturbateurs, bref les cavaliers relous, il faut avoir quelques bonnes capacités d’adaptation. Parfois même, vous devrez user de vrais stratagèmes pour arriver à vos fins sans en avoir l’air… Tout un art on vous dit !

 

De répéter, vous ne cesserez

coach cheval

Source : beale.af.mil

Arriver à parler fort depuis le milieu de la carrière pendant 4 heures, c’est déjà tout un apprentissage. Mais en plus, il faut apprendre à répéter encore et toujours. Car certains de vos élèves ont l’attention proportionnelle à leur niveau à cheval : nulle. Et d’une semaine sur l’autre, ou pire au retour des vacances, on a souvent l’impression qu’ils ont oublié tout ce qu’on s’est acharné à leur apprendre depuis le début de l’année… Patience est mère de toutes les vertus ! On reste zen et on n’hésite pas à répéter, répéter, répéter, répé… Et pour préserver ses petites cordes vocales, regardez notre tuto pour crier sans se faire mal !

 

De bonne humeur, toujours vous serez

apprendre Ă  monter Ă  cheval

Source : dm.af.mil

Quand vous enseignez plusieurs heures d’affilées, pas question de faire payer aux uns ce que les autres vous ont fait endurer. On se doit donc de garder le sourire en toutes circonstances (ou presque). Et ce, y compris quand on passe la journée sous la pluie, que les poneys se sont encore enfuis et que les abreuvoirs sont en panne. Il faut parfois savoir se faire entendre et respecter, mais n’oubliez pas que vous êtes face à des clients avant toute chose. La bonne humeur et la diplomatie sont vos amis pour la vie !

 

Trois ans, vous durerez

C’est une chose cruelle que vous entendrez bien souvent dès votre entrée en formation. Et pourtant, c’est la réalité ! Votre durée de vie en tant qu’enseignant est en moyenne de 3 ans. Une grande partie abandonne après ça et se dirige vers un autre métier. Pas étonnant, vu les heures passées à curer des box les pieds dans le fumier ! Sans compter le fait de rabâcher toujours les mêmes choses à des cavaliers inattentifs sur des poneys tout aussi têtus. La ténacité et une très grande motivation seront vos meilleurs alliées pour durer dans ce métier.

 

Alors, toujours motivĂ© ? Sinon, vous pouvez toujours aller voir ce qui fait du moniteur d’Ă©quitation un super hĂ©ros ! VoilĂ  qui devrait remonter le moral de ceux qui sont en formation…

 

Source photo à la une : Wikipédia

mm
Marine Martinez
Esclave en chef bientĂ´t Ă  la retraite