Qu’est-ce que le contre galop?

Sur ce site, vous entendez beaucoup parler de contre galop. Mais c’est pas seulement un site trop cool ! C’est aussi une allure du cheval, appelée également galop à faux. Mais en matière de dressage, il n’y a pas de bon ou de mauvais galop, et, à juste ou à faux, c’est un exercice de gymnastique à part entière, il vaut mieux parler de notion de galop et donc ici de contre galop.

 

1. Définition

Contre Galop
Crédit: Cavalerie de l’Oremy

Le galop est une allure à trois temps. On dit que le cheval galope sur le pied de l’antérieur qui se pose en dernier . Ce peut être un galop à droite, ou un galop à gauche.

Au galop à droite, il pose le postérieur gauche, puis le bipède diagonal postérieur droit et antérieur gauche en même temps, puis l’antérieur droit. S’il est à main droite, on dit alors qu’il galope à juste à droite ou tout simplement qu’il galope à droite. Bon jusque là ça va

Or, pour faire du contre galop, le cheval qui est à main droite sur une courbe à droite reste sur son galop à gauche, c’est à dire qu’il pose le postérieur droit, puis le bipède diagonal postérieur gauche et antérieur droit en même temps, puis l’antérieur gauche.

La nuance veut que le “galop à faux” soit nommé ainsi si c’est une erreur de commande du cavalier qui voudrait galoper “à juste”. Contre-galoper est un exercice demandé par le cavalier, il fait galoper sa monture sur le pied externe en toute connaissance de cause et dans un but précis.

2. Intérêt

Galop
Crédit: Les aventures de Action et Enjoy

Dans la nature, un cheval galope sur le pied intérieur à la courbe. C’est son équilibre naturel. Galoper à faux n’est donc pas une allure évidente pour le cheval.  L’intérêt du contre galop est de muscler la croupe du cheval, et de développer son équilibre.

Techniquement, le cheval au galop engage fortement le postérieur interne. Au contre galop, celui-ci se trouve à l’extérieur de la courbe, et doit parcourir une plus grande distance. Galoper ainsi incite le cheval à faire travailler sa croupe, engager ses postérieurs. Il améliore considérablement son équilibre au galop.

L’intérêt d’un tel travail réside dans le fait d’utiliser cet équilibre lors de séances de sauts d’obstacles, ou d’exercices de dressage. La mobilité du cheval en équilibre sur ses postérieurs y est indispensable.  Sa musculature lui donne plus de force, de capacité de propulsion. Le cheval est également plus souple, plus réactif aux ordres. Il devient beaucoup plus disponible, et peut facilement gérer des changements de direction rapides et équilibrés.

3. Mise en oeuvre du contre galop

Contre Galop aides
Crédit: Traderidera

Pour contre-galoper sur un cheval dressé et habitué, il suffit de lui demander de galoper à droite sur une courbe ou un cercle à gauche. Ou bien galoper à gauche sur une courbe ou un cercle à droite.

Pour demander un départ au galop à gauche, le cavalier s’y prend en deux temps. Dans la phase de préparation, il utilise sa rêne gauche pour amener la tête du cheval à gauche avec un léger effet d’appui. Aussi, il met le poids de son corps à droite et sa jambe isolée à droite.

Ces aides sont appelées les aides diagonales gauches. A cet instant, le cheval s’incurve légèrement. Dans un deuxième temps, le cavalier déclenche le galop à gauche par une action de sa jambe gauche à la sangle. L’action des deux jambes, et en particulier celle de la gauche, sert à augmenter l’impulsion et à déclencher le départ au galop.

Pour un galop à droite, il suffit d’inverser droite et gauche.

Le contre galop est rarement demandé directement sur une courbe, à moins que le cheval ne soit très expérimenté et équilibré. Sur les jeunes chevaux, c’est un peu plus compliqué.

Le contre galop commence en ligne droite, puis continue sur une courbe sans changer de pied. Le diamètre du cercle obtenu est réduit petit à petit en fonction du niveau du cheval.

4. Séance de gymnastique

Contre Galop
Crédit: Pixabay

Vous êtes prêts à tenter sur votre cheval?

C’est un exercice difficile pour la plupart des jeunes chevaux ou ceux qui sont inexpérimentés. Le travail doit être progressif, et il est inutile de demander de galoper à faux sur un cercle serré à un cheval qui sort du champ trois fois par an. Cette séance peut débuter à partir du pas. Au milieu du petit côté, vous commencez par doubler dans la longueur, mais vous rejoignez le milieu du grand coté en faisant un appuyer. Une fois sur la piste, vous demandez le galop à faux. ça devrait être facile pour le cheval puisqu’il est déjà dans le pli.

Il faut alors repasser au pas avant d’arriver au bout de la ligne droite. Ensuite vous réitérez l’exercice, mais vous passez le premier coin en contre-galopant. Votre cheval risque de se pencher vers l’intérieur, c’est normal au début. Vous repassez au pas avant le coin suivant.

De même, vous recommencez , mais en passant le deuxième coin au contre galop. Vous lui demandez alors de faire la diagonale. Ainsi, il va se regagner la piste en galopant à juste, et sera plus confortable.

Puis, vous pouvez recommencer l’essai, mais en faisant le tour complet à faux. Après, vous pouvez lui demander de le faire en cercle, et en réduisant petit à petit le diamètre.

5. Petits secrets

Contre Galop
Crédit: Nathalie Burgat

Plus la courbure est serrée, plus l’exercice est difficile pour le cheval. Ne réduisez le diamètre que s’il est déjà bien à l’aise.

Le cheval ne doit pas exécuter l’exercice “en chauffant”. Il doit être détendu et serein pour se muscler dans le bon sens.

Le contact des jambes doit être efficace afin de conserver une bonne cadence tout au long de la séance.

Un léger pli d’encolure à l’intérieur libère l’épaule extérieure et favorise le geste de l’antérieur, surtout dans les tournants.

Mais attention au galop désuni. Par exemple, le cheval galope du pied droit des antérieurs, mais galope à gauche des postérieurs. Il faut alors recommencer l’exercice en repartant du début. Si cette faute persiste, il faut probablement trouver l’origine dans une pathologie. L’avis d’un spécialiste est alors nécessaire (ostéopathe, maréchal ferrant…)

Après avoir lu cet article, vous verrez que travailler le contre galop en détente est particulièrement bénéfique pour votre cheval. Et vous, courrez lire nos articles, vous verrez que Contre Galop est très bénéfique pour le cavalier aussi, et vous profiterez d’un excellent moment de détente!

Crédit image à la une : Pixabay

Virginie Paux

Virginie Paux

Cavalière éclectique avide de liberté et de raies de mulets