Ces bêtises de chevaux qui nous rendent dingues

Joseph Lambert
Joseph Lambert
Boss du game, tortionnaire de rédacteurs

Table des matières

Nos vidéos

C’est communément admis : nos chevaux, on les aime, on les adore même ! Mais avouons-le : des fois la gentille petite licorne se mue en affreux petit démon ! L’occasion de revenir sur les pires bêtises de chevaux qui nous rendent complètement dingues, et nous donnent subitement des envies de meurtre… 

 

Arracher sa couverture

Première des bêtises de chevaux bien énervantes ! Et pour ceux qui auraient l’imbécile idée de penser que plus la couverture est chère plus elle est résistante… Désolée de briser vos rêves les gars ! Que ce soit la vieille séchante Fouganza du cavalier économe, ou la polaire Dyon hors de prix, même combat ! A croire que certains chevaux ont un master 2 en arrachage de couverture…
Variante : flinguer ses protecs Veredus en les piétinant à la douche.
 

Se rouler dans la merde

cheval plein de boue
Crédit : les aventures d’Action et Enjoy

Ouais, ça aussi ça a le don de nous mettre dans une colère noire… Et tout particulièrement une veille de concours ! Vous savez, quand on a passé des heures à lessiver Kikinou des bois, notre gris qui était plutôt noir en revenant du pré. Mais d’une manière générale, on apprécie pas trop de devoir se faire des ampoules aux mains avec l’étrille américaine parce qu’il s’est pris pour un phacochère !
Variante : se rouler dans la seule flaque d’eau de la carrière… Avec nous dessus ! 
 

Défaire ses pions la veille de concours

bêtises de chevaux
Crédit : Contre Galop

Dans la même veine que le point précédent. Les pions, en général, ça prend du temps. BEAUCOUP de temps. Et comme ça prend beaucoup de temps, on est obligé de les faire la veille au soir. Et quand on arrive le lendemain matin, oh surprise ! Des petits boudins un peu hasardeux de la veille, ne restent que de vulgaires couettes à la Chantal Goya… Stress maximum ! Sans doute une des bêtises de chevaux qui nous donnent le plus envie de lui faire bouffer les élastiques !
Variante : déferrer une veille de concours, c’est pas mal aussi… 
 

Arracher sa longe en tirant au renard

cheval qui tire au renard
Source : shutterstock

Spécial cace-dé-di aux cavaliers qui ont des chevaux teubés, qui ont peur de tout ! En même temps faut les comprendre : les feuilles mortes ça fait super peur ! Adieu la longe toute neuve… Et si vous voulez éviter ce genre de problème, on vous conseille d’investir dans un mousqueton anti-panique !
Variante : péter ladite longe en marchant dessus
 

Chier dans son abreuvoir, la plus dégueu des bêtises de chevaux

Ouais, là on passe en mode super hardcore. Ceux qui ont un serial chieur cherchent encore la façon la plus efficace et la moins gerbante de retirer un beau crottin d’un abreuvoir. Ben ouais, on peut pas le laisser, sinon le Kikinou il boit pas, et après vas-y que ça fait des coliques ! Saleté… On l’échangerait bien contre un chat celui-là !
 

Bon, on a beau dire mais on les aime quand-même nos poneys chéris ! Même si des fois on adore les détester… 

 
Source photo à la une : shutterstock

Articles random