Faire un concours d'équitation, attentes vs réalité

Mélanie Nompex
Mélanie Nompex
Le pilier d'une équipe de tocards beaufs

Nos vidéos

Qui n’a jamais eu envie de s’engager sur un concours d’équitation ? Personne bien sûr ! Mais êtes-vous vraiment prêt à affronter tout ça ? Et ouais, les concours, il y a ce qu’on pense, et ce qu’il se passe vraiment! Et quelques fois il y a une grande différence !

 

La détente

Attente : Vous avez préparé votre fidèle monture en avance. Du coup, vous le faites marcher tranquillement sur les lieux du concours d’équitation. Vous rentrez dans le paddock de détente et monsieur est ultra serein. Oreilles en avant, il est fier et se décontracte progressivement, commence à tendre son dos. Vous trottez et galopez, il a une attitude parfaite. Les sauts arrivent impeccablement bien.

détente cso
Source : commons.wikimedia

Réalité : Merde, encore à la bourre, ce bougre de cheval a eu le temps de défaire ses pions. Vous rejoignez le coach à la détente qui hurle car bien-sûr il y a que 4 chevaux entre vous et celui en train de passer. C’est la panique totale et votre cheval le sent. Enchaînement de refus, de georgettes et de barres tombées. C’est la débandade totale. Pourtant, vous savez Ô combien une détente c’est important.
 

Le tour

Attente : Petite reco visuelle en attendant votre tour. Une petite caresse sur l’encolure et hop c’est parti. Vous êtes serein, détendu, idem pour votre cheval, il est régulier, aux ordres et vous jouez le chrono. C’est un très beau sans faute avec un temps imbattable.

chute en concours
Source : shutterstock

Réalité : Vous arrivez complètement paniqué sur le tour, avec un cheval chaud bouillant. Il prend un galop de fou et vous vous faites clairement trimballer. Si vous êtes chanceux, vous finissez sans faute en apnée, pour les moins chanceux, c’est quelques barres voire un beau strike de l’obstacle ou de vous même.
 

La météo en concours d’équitation

Attentes : Beau ciel bleu et joli soleil aujourd’hui sur les lieux du concours, mais avec quelques nuages s’il vous plaît ! (quelques nuages = pas de coups de soleil). Signé les pauvres qui n’ont pas de crème solaire ou les tête en l’air qui oublient la leur.

monter sous la pluie
Source: commons.wikimedia

Réalité : Rafales de vent et pluie insupportable. Sans parler de la boue et du terrain détrempé. C’est le déluge. RIP.
 

Manger à la buvette

Attente : Vous avez un bon sandwich maison avec un paquet de chips. Aussi, vous avez tout un tas de gâteaux « au cas-où » pour la journée. Avec quelques bouteilles d’eau et du café.

concours d'équitation buvette
Crédit : Contre Galop

Réalité : Vous achetez pleins de frites. Plusieurs fois. Ainsi que quelques hot-dogs. Sans parler du nombre de bières consommées dans la journée. Ben ouais, parce qu’avec un vieux temps comme ça, y a que de cette manière qu’on peut se remonter le moral. Alors on dit merci la buvette du concours !
 

La reconnaissance

Attente : Vous suivez et écoutez attentivement le coach. Parce qu’il sait tout sur tout. Si il y a 5 foulées ici, alors vous ferez vos 5 foulées.
Réalité : Vous arrivez à la reco à la bourre. Comme d’hab. Avec une bière dans la main. Forcément. Vous avez écouté le coach plus ou moins attentivement, mais y a l’essentiel. Et c’est ça qui compte au fond, ne retenir que l’essentiel. Le talent fait le reste
 

Vous avez vécu ces situations ? N’hésitez pas à nous dire lesquelles ! Maintenant, direction l’article sur les 10 profils de cavaliers de concours !

 
Crédit photo à la une : Contre Galop

Articles random