Baloubet du Rouet, une étoile au caractère affirmé

Louise Lecomte
Louise Lecomte
Cavalière blonde qui kiff faire des tutos

Nos vidéos

Table des matières

Baloubet du Rouet, ce grand champion âgé de 28 ans nous a quittés l’été dernier. Cet étalon aura marqué l’histoire des sports équestres avec un tempérament de guerrier. Retour sur les moments marquants de sa carrière exceptionnelle avec Rodrigo Pessoa.

 

Ses origines

Baloubet du Rouet est un cheval de saut d’obstacle, né en 1989 chez M. Louis Fardin. Il est le résultat du croisement entre Galoubet A de selle français et Mésange du Rouet. Du haut de ses 1,70m au garrot, cet étalon est connu pour sa forte personnalité.
Par ailleurs, son père était connu pour son style de saut impressionnant, car il ruait au dessus des obstacles. C’est d’ailleurs bien visible sur la vidéo ci dessous. Hé oui, l’équitation c’est tout un sport ! Avec un palmarès remarquable, Galoubet A et Gilles Bertran de Balanda ont gagné 3 fois la médaille d’or aux championnats de France (Respectivement en 1977, 1979 et 1982) mais aussi la médaille d’or par équipe aux championnats du monde en 1982.

Ses débuts de carrière

Nicole et Diego Pereira Coutinho achètent Baloubet du Rouet le 5 février 1993 suite à un « coup de foudre ». L’étalon est alors confié à Rémy Bourdais pour y être débourré et dressé. Pendant 6 ans de dur labeur, Rémy Bourdais le présente à divers concours de jeunes chevaux, et obtient d’excellents résultats.
C’est un cheval doté d’énormes qualités à l’obstacle qui, en dehors des concours, est tranquille et facile à vivre. Cependant il possède une forte personnalité, donc son sang et son tempérament le rendent difficile à monter. En plus, il a également tendance à manquer de concentration.
 

Son cavalier Brésilien

Nelson Pessoa
Source :Kroon, Ron / Anefo – Wikimedia Commons

Suite à ces classements encourageants,Nelson Pessoa prend le cheval alezan sous son aile. Ce couple prometteur est ainsi finaliste du championnat du monde des 6 ans, et finaliste aux jeux équestres mondiaux de Rome en 1998.
Leur palmarès :

  • 1996 : Médaillés d’or aux championnats de France des 7 ans.
  • 1997 : Classements dans tous les Grand-Prix internationaux auxquels ils participent.
  • 1998 : 5e par équipe aux Jeux équestres mondiaux de Rome en Italie. (Voir la vidéo ci dessous)

 
Ça nous donnerait presque envie d’aller faire du CSO à haut niveau !

 

Son jeune cavalier

Aussi la même année, Nicole et Diego Pereira Coutinho proposent alors de confier Baloubet du Rouet au fils de Nelson Pessoa : Rodrigo Pessoa. Ce dernier le qualifie de « fougueux, puissant et surtout intelligent ». Encore un qui a su bien choisir son cheval !
En plus le couple parvient à réaliser un exploit unique en son genre : remporter trois fois d’affilée la finale de la coupe du monde. Donc la médaille d’or en 1998 à Helsinki, puis le nouveau couple réitère la performance en 1999 à Göteborg, et également en 2000 à Las Vegas.
Leur palmarès :

  • 1998 : 1e de la finale de coupe du monde à Helsinki en Finlande.
  • 1999 : 1e de la finale de la coupe du monde à Göteborg en Suède.
  • 2000 : 1e  de la finale de la coupe du monde à Las Vegas aux États-Unis et médaille de bronze par équipe aux Jeux olympiques de Sidney.
  • 2001 : 2e de la finale de la coupe du monde à Göteborg en Suède.
  • 2002 : 3e de la finale de la coupe du monde de Leipzig en Allemagne.
  • 2003 : 2e de la finale de la coupe du monde à Las Vegas et vainqueur du Top Ten Mondial de Genève en Suisse.
  • 2004 : Médaille d’or aux Jeux olympiques d’Athènes en Grèce. (Voir la vidéo ci dessous)
  • 2005 : Vainqueur du Top Ten Mondial de Genève en Suisse.

Une retraite grandement méritée pour Baloubet du Rouet

Enfin 2006, Baloubet prend sa retraite sportive pour se lancer dans la reproduction. Dans ce but, il est envoyé au centre de reproduction de Linalux à Ciney en Belgique. Il y engendrera de grands sauteurs comme Chaman, Palloubet d’Halong, Napoly du Ry, Rahmannshof’s Bogen, Palloubet d’Halong, VDL Bubalu, Balou du Rouet, Sydney Une Prince,…
Puis fin 2010, il rejoint la propriété de la famille Coutinho pour partir définitivement à la retraite. Il est décédé le 7 août 2017 à l’âge de 28 ans.
 

Alors cette histoire de haut niveau nous fait évidemment penser à celle de Jappeloup de Luze, cette graine de champion dans un petit cheval, pas vous ?

Source photo à la une : Sova-Wikimedia Commons 
Articles random