Simon Delestre s’empare du Grand Prix du Saut Hermèslecture : 2 minutes

Ce weekend se tenait le Grand Prix de Paris 5* lors du fameux CSO organisé par Hermès. Ce concours est réputé dans le monde entier. Il se tient chaque année sous la magnifique coupole du Grand Palais de Paris.

 

Simon Delestre, chouchou du public français

Simon Delestre, ce cavalier originaire de Metz est loin d’être un inconnu, en effet, les amoureux du Selle Français n’oubliront pas tous les Grands Prix sur les quels il s’est illustré avec le célèbre Qlassic Bois Margot.

Ce weekend il était associé à Rayan des Hayettes pour ce grand prix. Acheté par son cavalier à 3 ans, Ryan a été formé par ce dernier pour arriver jusqu’au plus haut niveau. Ce magnifique hongre Selle Français a notamment été médaillé de bronze aux championnats d’Europe à Aix-la-Chapelle en 2015. Plus récemment, le couple a remporté le Grand Prix de Lyon lors du salon Equita Lyon en novembre 2017.  Ils sont l’un des couples chouchous du public français et prouvent bien qu’ils le méritent !

Une magnifique victoire

Dans ce grand prix ils ont devancé Niels Bruynseels et Gancia de Muze qui s’emparent de la deuxième place. Marcus Ehning en selle sur Cornado*NRW complète le podium. Une belle victoire devant des cavaliers de renoms et très talentueux pour Simon Delestre qui a une fois de plus fait retentir la Marseillaise.

A l’issu d’un parcours technique, six couples seulement se sont qualifiés pour ce barrage.

 

La prestation à saluer des autres cavaliers français

L’autre Français qui a signé un sans faute au barrage, Olivier Robert et son anglo-arabe Tempo de Paban finiront cinquièmes de l’épreuve. Il ne faut pas oublier Patrice Delaveau qu’on ne présente plus, bien parti pour aller plus vite que Delestre, une hésitation de son KWPN Aquila HDC, le prive de la victoire. Patrice Delaveau solde son barrage par 4 points et fini donc 7ème de l’épreuve.

Kevin Staut a quant à lui manqué le rendez-vous, en selle sur Silver Deux de Virton HDC, il finit avec 16 points et clôt le classement de l’épreuve.

Cette victoire montre une fois de plus que Simon Delestre, 9ème cavalier mondial de CSO, n’est pas là pour faire de la figuration mais qu’il est bien à considérer comme l’un des meilleurs ! 

Source image à la une: Wikimedia Commons

mm
Pauline Bach      
Je monte un grand poney noir mais je suis fétichiste des longues oreilles
//]]>