Ces affaires de sellerie qu’on aime taxer aux autres cavaliers

On ne va pas se mentir : nous les cavaliers sommes un peu étourdis par moments ! Entre les affaires de sellerie qu’on perd, celles qu’on oublie, et celles qu’on se fait soi-même voler, pas une journée ne se passe sans qu’on ne doive “emprunter” un petit quelque chose par ci par là ! Hé oui, tous les moyens sont bons pour être au top…

 

La cravache

cravache d'équitation
Source : wikipedia

En bonne place des affaires de sellerie qu’on taxe souvent ! Grand classique s’il en est, la cravache est l’une des choses qui se perd le plus facilement… Et donc se chipe le plus facilement ! Forcément, la semaine dernière vous l’aviez prise pour monter Vulcano le jeune cheval le plus chaud du club, et ça lui a pas trop plu. Alors vous avez lâché votre bâton au beau milieu de la carrière, et bien évidemment vous avez oublié d’aller le récupérer à la fin de la reprise ! Mais manque de bol, aujourd’hui vous montez Hippopotamus, qui porte bien son nom… Et vous vous retrouvez sans cravache! Alors ni une ni deux, vous allez en chaparder une dans le box d’à côté… On dira rien promis !

Les élastiques

élastiques à crins
Source : pixabay

C’est samedi soir, veille de concours. Vous êtes en train de préparer Pégase pour le grand jour, mais horreur, malheur ! Vous n’avez pas d’élastiques pour faire vos pions ! Et il est inenvisageable de vous présenter au jury avec un cheval en mode Donald Trump ! Trop stressant… Alors vous vous approchez furtivement de la caisse de pansage de votre voisin de box, vous y glissez la main… Et hop, ni vu ni connu, vous chopez le paquet d’élastiques ! Quoi ? Ça va, ça coûte pas cher les élastiques, il peut bien partager le voisin non ?

Les friandises

friandises volées
Source : pxhere

Bon, c’est pas vraiment des affaires de sellerie mais on le compte quand-même ! Comme tous les jours vous allez au club pour monter Tordano, mais comme tous les jours vous êtes à la bourre ! Et donc, comme tous les jours, vous oubliez les carottes/pommes que vous aviez pris soin d’acheter au marché la veille en rentrant du boulot… Et bien sûr, plus aucun sac de friandises chez Décat’ ! Bon ben, y’a plus qu’à en chouraver discrètement au propriétaire de Pompon… De toute façon il est déjà obèse ce cheval alors ça lui fera pas de mal un petit régime !

Le cure-pieds

On est tous d’accord pour dire que plus le matériel est petit plus on a tendance à l’oublier ! Mais la bonne nouvelle, c’est que plus c’est petit plus ça s’emprunte facilement ! Donc ça marche aussi pour les bouchons, étrilles et autres brosses. Alors ok, on se sent un peu coupable (ou pas) de voler le cure-pieds du copain avant le cours collectif, mais on ne peut pas laisser Pégase bosser avec des sabots tout encrassés quand-même !

L’amortisseur

Certains chevaux n’ont pas besoin d’amortisseur, mais évidemment le vôtre n’en fait pas partie ! Et évidemment vous avez oublié/perdu/on vous a piqué le vôtre (rayer la mention inutile). Bon ben, après tout les selleries c’est fait pour ça non ? Alors vous filez voler celui d’un autre cheval en douce, en vous promettant de le remettre à sa place dès votre séance finie ! Il est où le vôtre déjà ? Ah bon, on vous l’a piqué ?

Le licol

licol à taxer
Source : pixabay

C’est l’heure d’aller chercher votre cheval au pré pour une petite balade, mais voilà: aucun licol à l’horizon ! Pourtant vous l’aviez laissé à côté du pré en lâchant Poker hier soir… Bingo, vous êtes bon pour aller emprunter celui de Tornado ! Ce sera l’occasion pour son cavalier de réviser ses bases en éthologie

Le pinceau à sabots

graisser les sabots
Source : pixabay

Allez, aujourd’hui vous êtes motivé comme jamais : vous allez ENFIN graisser les sabots de votre cheval, ce que vous deviez faire depuis environ 6 ans. Mais comme vous ne l’avez justement pas fait depuis 6 ans, ben impossible de vous rappeler où vous avez bien pu fourrer ce maudit pinceau ! Après avoir retourné tout votre casier, vous vous apprêtez à rendre les armes quand… Surprise ! Un magnifique pinceau tout neuf vous fait de l’œil à côté du box ! Vous regardez à droite, puis à gauche, puis en l’air (on sait jamais), et hop ! Emballé c’est pesé !

La bombe, la plus indispensable des affaires de sellerie

bombe oubliée
Source : wikipedia

Bon ça c’est quand-même pas très cool de voler une bombe. Parce que déjà une bombe ça coûte quand-même une petite blinde, et en plus ça veut dire qu’on prive son propriétaire d’une séance à cheval ! Tout ça parce que vous avez fâcheusement “égaré” la vôtre, vous avouerez que c’est pas gégé… Mais bon, la fin justifiant les moyens, vous y allez au talent : “t’as perdu ta bombe? Ah non je l’ai pas vue désolée…

Allez avouez-le, vous aussi vous avez déjà piqué au moins une de ces affaires de sellerie ! Mais comme vous êtes un cavalier honnête vous les avez bien toutes remises à leur place ! Et pour continuer dans les galères, filez voir ce petit top des galères de cavalier en hiver

Source photo à la une : Flickr

Marine Martinez

Marine Martinez

Esclave en chef bientôt à la retraite