Top 10 des tricheries de cavaliers, l’art d’entuber son prof

Charlène Bénard
Charlène Bénard
Un spectacle Rires et Chansons

Nos vidéos

Que ça soit en cours de mise en selle, de dressage ou d’obstacles, il nous arrive tous de tricher un peu. Parce qu’on a la flemme ou parce qu’on galère, parfois on prend quelques libertés par rapports aux consignes des profs ! Ces petites tricheries de cavaliers, on les a toutes faites. Non, ne niez pas, on le sait ! 

 

10. Venir au galop sur la croix

sauter une croix
Source : Pixabay

Sauter au trot, c’est relou. On sent pas bien la battue des jambes du cheval et son saut a moins d’envergure qu’au galop. Du coup on vient au galop en faisant croire au prof qu’on n’avait pas entendu qu’il fallait venir au trot…

9. Faire du croise-papattes en douce au fond de la carrière

On vous refait le topo. Vous montez en cours galop 3-4 et vous savez qu’au galop 5 on fait des cessions à la jambe. Vous avez déjà demandé à votre prof d’essayer, mais il vous a répondu que c’était encore un peu tôt. Du coup vous essayez quand même en apprenant par cœur le livre du galop 5. Et pendant que les autres sautent, vous vous éloignez pour pas que votre prof vous grille en train de tordre hasardeusement la tronche de votre cheval !

8. Se jeter exprès au dessus de l’obstacle

Votre prof vous le dit à chaque fois, faut pas se jeter ! Mais vu que vos parents sont venus vous prendre en photo, vous simulez un « ah bon, je me suis jeté là ? Pourtant j’ai fait attention » en espérant secrètement qu’il y aura une photo assez potable pour changer votre image de couverture sur Facebook

7. Simuler un mal de bide pour pas monter Catapulte

Catapulte, la dernière fois il a fait tomber 8 fois sa cavalière, donc là non, sans façon. Plutôt que de prendre le risque de vous retrouver avec un genou plié dans l’autre sens, vous préférez vous inventer une indigestion. Ou une bonne chiasse tiens ! Et puis ça c’est une des tricheries de cavaliers qu’on peut sortir sans scrupule, parce que y’a de grandes chances pour que votre mal de bide devienne bien réel ! Eh ouais, c’est ça les peurs de cavaliers !

6. Faire droite-gauche pour mettre le cheval sur la main

« Pour décontracter on tend sa rêne extérieure, on écarte sa rêne intérieure et on garde bien sa jambe intérieure à la sangle » ! Ouais ouais, c’est bien gentil mais ça fait une demi heure que Bichon il a la gueule en l’air ! Du coup vous faites droite-gauche pour lui faire baisser la tête… Ouais il engage pas et il monte pas le dos mais bon, là vous lâchez l’affaire.

5. Se remettre au trot enlevé sur les allongements

Parfois les cours de dressage c’est la Chandeleur ! Parce qu’allonger au trot assis ça vous fait sauter encore plus haut que les crêpes de tonton Jipé. Vous avez trop mal au cul et vous avez pas envie de casser votre cheval en deux. Alors vous attendez que votre prof détourne le regard et vlan, un ptit coup au trot enlevé ! Ça c’est le genre de tricheries de cavaliers que les chevaux apprécient particulièrement !

4. Échanger de cheval avec votre pote Gisèle

La plus classique des tricheries de cavaliers ! Vous débarquez tranquille dans la carrière avec le cheval que votre prof avait filé à Gisèle et vous espérez qu’il sera assez dupe pour croire votre petit mensonge…

3. Dire que oui, on est tous passés sur l’oxer

Cet obstacle vous fait peur. Alors quand le prof demande « vous êtes tous passés ? », vous répondez bien fort « oui oui » !

2. Faire semblant de fermer les yeux

La mise en selle obstacle, c’est un peu l’école des cascadeurs ! Au début on vous fait sauter sans les étriers. Puis sans les étriers et sans les mains. Puis sans les étriers, sans les mains et les yeux fermés. Et ça, vous pouvez pas. Du coup vous plissez les yeux pour faire genre ils sont fermés, mais en fait vous les gardez entrouverts. Et votre prof aura aucun moyen de prouver que vous les avez pas fermés ! Vous pourrez sortir votre gros mytho tranquille genre « ah si si, je les ai fermés, quelle sensation incroyable » !

1. La reine des tricheries de cavaliers : rechausser ses étriers

La mise en selle, cette grande déception de l’équitation ! Vous savez déjà que demain vous pourrez même plus vous asseoir sur vos cabinets… Du coup, vous essayez de sauver les meubles : quand le prof est à votre gauche vous rechaussez votre étrier droit, et vice versa ! Vous espérez juste qu’il vous demandera pas de croiser vos étriers devant la selle, sinon vous pourrez plus serrer vos jambes pendant une semaine…

Alors ? Vous plaidez coupable ? On a juste oublié de vous dire un truc : les profs sont pas dupes ! Ils sont pas nés de la dernière pluie et vos petits stratagèmes ont parfois le don de les agacer… Faites gaffe à leur vengeance !

Source image à la une : Wikimedia

Articles random