Portrait robot du cavalier fragile

Agathe Beauvois
Agathe Beauvois
Tellement discrète que j'ai même pas de biographie. Est maquée avec un cadavre

Nos vidéos

Des cavaliers relous, on en connait plein. Mais aujourd’hui, on voulait absolument vous parler du cavalier fragile. Celui qui est tellement chochotte qu’on peut faire un article ENTIER sur lui. Voici cinq éléments qui vous aideront à identifier un cavalier fragile, et à le fuir comme la peste… 

 

Trait n°1 : Il croit que les plus infimes blessures sont super graves

Source : Pixabay

Pendant le pansage, le cavalier fragile regarde mé-ti-cu-leu-se-ment TOUTES les parties du corps de son cheval, TOUS les recoins.

 

C’est un bon réflexe direz-vous, et nous sommes d’accord. Mais à la moindre petite croute, il sort son antiseptique qu’il se trimballe sans arrêt dans sa boîte de pansage, sans même aller voir les monos.

 

On peut l’entendre de l’écurie dire : « ohhh, mon pauvre nounours, ça va ? On va mettre la crème, comme ça, voilààà.. Doucement.. Bah tu vois ça fait pas mal, hein ? » avant de lui mettre un petit pansement.

 

Mais ça ne s’arrête malheureusement pas là. C’est à ce moment qu’il va voir les monos qui sont pépères au club house, et leur raconte la blessure comme si c’était un éclat d’obus.

 

Au final, le moniteur va voir, dit que ce n’est rien du tout et repart manger ses frites, pendant que notre cavalier n’a pas confiance en sa réponse et se demande si c’est vraiment pas grave.

 

Trait n°2 : Il croit toujours que son cheval est blessé

Il monte enfin sur son cheval, et commence à détendre. Mais c’est bien connu, aucune séance n’est normale pour notre cavalier fragile.

 

En trottant, il se trouve un peu penché vers la gauche. Le drame ! Son cheval doit avoir une fourbure, ou même pire, une tendinite !

 

Alors il revient vers le moniteur, pour lui faire part de l’atroce nouvelle. En observant bien, aucun problème au niveau de la motricité du cheval. Mais il ne peut pas lui faire confiance, il a forcément mal vu… Et demande à toute la reprise si son cheval trotte bizarrement.

 

La sentence est unanime, son cheval se déplace tout à fait normalement. Il continue alors à trotter, tout en disant « Vous le voyez pas, mais moi je le sens… »

 

RELOU !

 

Trait n°3 : La grande faiblesse du cavalier fragile : il se soucie un peu trop de l’endurance de son cheval

Ça y est, notre cavalier fragile se décide à comprendre que son cheval va bien.

 

Il l’a bien fait trotté, et après un peu de repos, il décide de le galoper un peu avant la séance d’obstacle. Son cheval n’avance pas et ne veut pas galoper… Peut être parce qu’il est vraiment blessé, qui sait ??

 

Après que son moniteur, un peu excédé, lui gueule de galoper, il s’élance. Mais au bout d’un tour et demi, son cheval repasse au trot. Il le remet au galop, et à peine deux foulées, rebelote !

 

Notre cavalier fragile se dit que son cheval est fatigué, et cède à son caprice.

 

Trait n°4 : Il ne veut pas le faire sauter trop haut

saut sans étrier
Crédit : Jade Gazzarin

Pour le vertical de détente, 40cm ! Notre cavalier trop protecteur est abasourdi! 40 cm ?? Mais les chevaux ne sont pas échauffés ! Il faut descendre à 5cm !

Puis on monte de plus en plus jusqu’à 1m.

 

1m… C’est beaucoup trop pour les petits muscles de son cheval, surtout qu’il aurait pu se faire mal sur le premier, vu qu’il n’était pas échauffé et que 40 cm pour un vertical de détente c’est trop haut…

 

En tous cas il deviendra pas cavalier de CSO lui, ça c’est sûr.

 

Trait n°5 : Il pense que le matériel de club n’est pas adapté pour le cheval

Source : Pixabay, modifiée

La selle est de médiocre qualité, et en plus usée! Notre cavalier fragile pense qu’une petite visite du saddle-fitter ne serait pas du luxe… Ils lui cassent le dos !

 

Et il le sait car il a bien révisé les types de selles pour son galop 2, même pas parce qu’il s’est renseigné sur le saddle-fitting. En plus ce mors… Il est trop gros par rapport à sa bouche, ce sont des tortionnaires!

 

Ce cavalier en fait voir de toutes les couleurs à tout le monde ! Il est bien sûr important de se soucier du bien être de son cheval, prévenir quelconque blessure, et avoir du matériel adapté. Mais ce cavalier est vraiment trop protecteur, et voit le mal partout! Le pire est qu’il n’a pas confiance en ses moniteurs, ni en ses camarades ! Ce qui a pour effet de pomper l’air à tout le monde…

Articles random