Ces pépins de propriétaire inévitables

Être propriétaire même si ça peut paraître idyllique pour beaucoup de cavaliers, c’est pas toujours cool. Eh oui, en étant propriétaire, il y a inévitablement des pépins. Voici donc des exemples des pépins de propriétaire qu’on ne peut pas éviter. 

 

Quand il se fait mal

pépins de propriétaire de chevaux
Source : shutterstock

Pour certains propriétaires qui ont des chevaux casse-cous ça arrive souvent. Les « bobos », ne nécessitent en général pas de véto, donc c’est au propriétaire de s’y coller et de soigner ça ! C’est donc la sortie de la trousse à pharmacie, et c’est le début des soins avec bien souvent un cheval impatient !
 

Quand il est malade

maladie cheval
Source : shutterstock

Différents des bobos, les pépins de santé sont plus graves ! Cette fois, le rôle du propriétaire est d’appeler le véto et de ne pas trop paniquer ! Et par la suite, s’il y en a besoin, d’assurer la surveillance et les soins de son pauvre petit cheval. C’est sans aucun doute un des pépins de propriétaire qui suscite le plus la hantise ! Préparez vous à une bonne dose de stress.
 

Quand il déferre

cheval qui déferre
Source : pixabay

On se remet dans le contexte : on est samedi, dimanche c’est concours avec le grand prix de l’année (qu’on attend avec impatience tous les ans) et notre cheval vient tout juste de se déferrer. Outre le fait qu’à ce moment on le déteste de toute notre âme (même s’il y est pas pour grand chose), c’est le début de la course contre la montre pour trouver un maréchal-ferrant avant demain matin !
 

Quand il défonce les clôtures

Si le cheval est chez nous, c’est à nous de tout gérer de A à Z. Et si ce con décide d’avoir la connerie et de défoncer les clôtures, c’est à nous de tout réparer. Et si par malheur il a même cassé les piquets ou le fil, on doit aller en express en racheter. Merci poney.
 

Quand il se barre, un des pépins de propriétaire les plus chiants

cheval qui se barre
Source : maxpixel

Non seulement il a cassé la clôture, mais il s’est aussi barré maintenant ce con. On doit donc dans un premier temps le retrouver et le rattraper (et ça peut même arriver en pleine nuit, ou quand on est pas là). En bref, il a pas fini de nous faire frôler l’arrêt cardiaque ! Et là, on est bien content quand on l’a rentré au box pour la nuit parce que ça caillait dehors…
 

Que celui qui n’a jamais connu un de ces pépins de propriétaire de chevaux se manifeste sans tarder ! Qu’on lui pique ses astuces…

 
Source photo à la une : Shutterstock

Joseph Lambert

Joseph Lambert

Boss du game, tortionnaire de rédacteurs