Les positions improbables des cavaliers de cso

En tant que cavalier du dimanche, on a tous déjà adopté des positions improbables à l’obstacle. Mais rassurez-vous, les plus grands cavaliers internationaux aussi font peur à regarder parfois ! Et ça les empêche pas de gagner pourtant ! Allez, rien que pour vous faire relativiser votre dernier cso raté, on vous en a fait une petite liste… 

 

La guerrière :  Meredith Michael Beerbaum

meredith michaels beerbaum
Source : commons.wikimedia

C’est pas tant sa position sur le saut plutôt son attitude générale qui nous marque chez Meredith Micheal Beerbaum. Pas très grande, la cavalière allemande est souvent équipée avec des chevaux plutôt costauds et qui aiment bien sauter très très très haut… Du coup elle est souvent obligée d’utiliser tout son corps pour gérer leur énergie, puis de “s’accrocher” une fois le saut enclenché !
Ça donne une position toute recourbée et une légère tendance à la jambe en avant, ce qui ne l’empêche pas d’être l’une des meilleures cavalières de cso au monde !
 

Le champion des positions improbables : Bosty

bosty
Source : commons.wikimedia

Le plus célèbre des cavaliers aux positions improbables ! Chacun de ses parcours nous tient en haleine, et son style si atypique fait hurler les puristes académiques. Pourtant ses jambes baladeuses ne gênent jamais ses chevaux et si vous observez bien, vous verrez que ce style instinctif cache une symbiose presque parfaite ! Le champion olympique confie monter comme ça depuis qu’il est tout petit. Des heures passées à cru sur ses poneys lui auraient forgé des abducteurs en béton et appris cette position qu’on reconnaîtrait entre mille.
 

Le challenger : Jérome Hurel

jerome hurel
Source : commons.wikimedia

On parle très souvent de Bosty mais on oublie parfois son coéquipier Jérome Hurel. Membre de l’équipe de France de CSO et grand préparateur de jeunes chevaux, ce cavalier a lui aussi tendance à laisser son corps s’exprimer librement lors des phases de saut ! Comme en plus il est très grand cela donne un rendu toujours impressionnant !
 

L’enfant terrible : Maikel Van Der Vleuten

positions improbables cavaliers
Source : commons.wikimedia

Maikel Van Der Vleuten avait tout pour être un parfait cavalier. Fil d’Eric Van der Vleuten, grand champion au style irréprochable, pilier de l’équipe néerlandaise, le petit Maikel était plutôt pas mal encadré…. Effectivement à 29 ans il est actuellement l’un des meilleurs cavaliers de son pays (a qui il a offert une médaille d’or par équipe aux JEM de 2014, et d’argent aux JO). Il a la classe, un feeling extraordinaire, MAIS AUSSI : des positions improbables et vraiment pas académiques ! On se demande comment il parvient à rester en selle tellement il bouge sur chacun des sauts ! C’est le roi de l’épaule en avant (vilain défaut ça) et pourtant ça marche. Son pauvre père a du s’arracher les cheveux plus d’une fois….

Le vétéran : Thomas Frühmann

thomas fruhmann
Source : commons.wikimedia

Aujourd’hui retiré de la compétition l’autrichien courait encore les grands prix à 60 ans passés. En selle sur l’inoubliable Westphalien The Six Sens il ne ressemblait pas vraiment aux autres cavaliers de CSO. Moins athlétique, plus rigide, c’était un peu le papi du concours et sa position faisait pas mal penser à celles qu’adoptent certains adultes qui se mettent à cheval sur le tard….
Bon sauf que lui il enchaînait 1m60 tous les week-ends…. Et que des fois il gagnait. Voilà.
 

Le paradoxe : Marcus Ehning

marcus ehning
Source : commons.wikimedia

“Avance tes mains”, “laisse le faire”, “tu le contrains avec tes rênes”… On connait TOUS ces petites phrases de coach énervé quand on fait de la merde en concours. C’est là qu’intervient le grand Marcus, idole incontestée du CSO et modèle de la position parfaite. Personne absolument PERSONNE n’oserait lui expliquer la vie sur sa façon de monter. Et pourtant regardez bien ses mains…. Hé oui, sur le saut il ne les avances pas ! Gêne-t-il son cheval pour autant ? Vous avez 4 heures…
 

L’agité : Emanuele Gaudiano

emanuele gaudiano
Source : commons.wikimedia

C’est un peu le Bosty italien mais en plus remuant. A lui on ne peut pas reprocher de ne pas accompagner son cheval ! Les épaules, les bras, les mains les jambes, tout y passe ! Ses parcours de cso sont toujours impressionnants à regarder, tant dans les phases de plané que de réception.
 

Le crapaud : Bertram Allen

bertram allen
Source : commons.wikimedia

Ou grenouille parce qu’il est en vert (gros LOL) ! Si votre dos voûté vous fait complexer vous n’avez qu’à regarder monter le petit génie du CSO irlandais pour vous rassurer !
Bertram Allen à la particularité d’être très très jeune (21 ans au compteur) et de galoper très très vite. Du coup cette position toute recroquevillée c’est peut être pour l’aérodynamisme… Pensez à le dire à votre coach la prochaine fois qu’il vous crie “redresse toi” !
 

Bonus : Marine, la cavalière à la rue

cso raté
Crédit : Contre Galop

Ben ouais, faut bien débuter un jour ! Oui on vous voit venir hein ça va, on fait tous de drôles de têtes à la réception ! D’ailleurs, si vous voulez nous envoyer les vôtres on est preneur…
 
 

Voilà quelques positions improbables qui devraient vous aider à dédramatiser vos petits défauts qui agacent tellement votre moniteur d’équitation !  

 

Source photo à la une : Wikimedia Commons

Marine Martinez

Marine Martinez

Esclave en chef bientôt à la retraite