Les différents types de granulés

Quand on parle d’alimentation chez le cheval, on pense souvent au foin, et aux quelques friandises données après une bonne séance (pas très healthy tout ça). Bien évidemment, la meilleure partie reste les granulés cheval : Une très bonne valeur nutritive qui est souvent très appréciée par les chevaux !

Qu’est-ce qu’un granulé ?

C’est un aliment conditionné sous forme de petits cylindres, composé de céréales, de fourrages, de minéraux et de vitamines. En réalité, tous les ingrédients sont broyés ensembles, ça ressemble donc à une pâte homogène dont les chevaux raffolent !

On désigne les granulés comme des “aliments concentrés” car leur apport énergétique et protéique est beaucoup plus grand que celui d’un fourrage lambda.

Il faut faire attention car il y a quelques subtilités : Les céréales désignent principalement l’orge, l’avoine, le maïs ou encore le blé, l’épeautre et le riz. Ces fameuses céréales contiennent de l’amidon, et figurez-vous c’est la partie nourrissante de la graine. Vous avez déjà sûrement entendu parler de “son de blé” ou encore de “son de riz”, et bien cette appellation désigne tout simplement qu’on a gardé uniquement l’enveloppe de la graine. C’est juste une petite question de vocabulaire.

En somme, les granulés sont comme un bon gros boost pour le cheval : Presque tout ce dont il a besoin est dedans ! Il faut donc faire attention à ne pas en abuser …

Parlons composition

En terme cellulose, on en compte entre 13 et 15% de la composition totale. Alors, pour ceux qui ne savent pas, la cellulose est un glucide, donc un polymère qui compose la paroi des cellules végétales. Au niveau des matières azotées, on se situe à environ 13% de la composition totale. Et quant aux matières grasses, on peut en observer jusqu’à 5%, ce qui est quand même assez élevé. Petit point scientifique : Une matière azotée contient de l’azote (logique) et une matière grasse se compose de trois acides gars et d’une molécule de glycérol (Voilà, maintenant vous êtes incollables en biologie et en chimie).

Granulés ou floconnés ?

Ces deux termes obscurs désignent tout simplement un conditionnement différent des aliments. En effet, dans un granulé l’ensemble des ingrédients est broyé, mixé, compacté, … tandis que dans un floconné, une grande partie des aliments reste encore identifiable à l’œil nu.

Les floconnés sont un mélange de céréales et de flocons et il en existe deux sortes : Les floconnés complet, qui suffisent à une ration complète pour le cheval. Et il existe aussi les floconnés complémentaires qui doivent être donnés en complément du foin, comme son nom l’indique.

Les avantages des granulés cheval

Un très grand avantage des granulés est le fait que tous ses éléments sont broyés : Le cheval réussit donc très bien à assimiler les nutriments et les vitamines. De même, son conditionnement sous forme de cylindres lui permet d’être très simple à manipuler, et donc à distribuer. Et il y a un petit bonus : Les granulés ne font pas de poussières ! Donc dites adieu aux yeux qui piquent et au nez qui chatouille à cause d’un petit nuage de poussières quand vous les manipulez.

De plus, vous pourrez avoir un très large choix de gamme avec tous les différents types de granulés cheval qui existent. Et les fournisseurs équins ont même pensé à tout : Ils indiquent la quantité nécessaire à donner à votre cheval en fonction de son poids (Oui, il va falloir passer sur la balance …) et de l’entraînement que vous faites avec. (Non, les jeux où il gagne des carottes en récompense ne fonctionnent pas forcément).

Les inconvénients de ces granulés

Il est important de noter que les granulés seuls ne peuvent pas assurer une alimentation complète chez le cheval. Il faut donc faire attention à donner de la paille ou des fourrages en compléments alimentaires du cheval !
Un autre petit détail qu’il est important de mentionner : On ne peut pas être certains de la composition exacte de ces granulés, car les fournisseurs ne donnent pas exactement les proportions qu’ils incorporent à leur recette. De même, d’un sachet à l’autre cette même composition peut varier …

Enfin, il va falloir veiller à ce que votre cheval s’hydrate bien, car les granulés ont été complètement déshydratés lorsqu’ils ont été conditionnés. On comprend donc bien que ces aliments ne supportent pas les endroits humides, prenez donc garde à votre stock les jours de pluie !

Il faut aussi veiller à ce que votre cheval supporte bien les granulés, car l’accoutumance peut être assez longue. De même, il faut veiller à toujours donner le foin avant les granulés, car certains équidés les consomment trop rapidement.

Alors oui, les granulés sont très complets, mais attention car leur qualité énergétique est moindre que celle des céréales à poids égal. En effet, les granulés comportent des fourrages, ce qui est moins énergétique que des céréales seules.

Les différents types de granulés qui existent

Il existe tout un tas de granulés cheval dans le commerce : D’une gamme pour un cheval lambda qui travaille 5 jours sur 7, à une gamme pour un cheval âgé qui souffre d’allergies, en passant par une gamme qui prévient les problèmes dermatologiques (Comme la peau sèche, les démangeaisons, les pellicules, …). Il existe même des granulés qui visent à prévenir des troubles du métabolisme comme les fourbures ! Ainsi, vous êtes sûrs de trouver celui qui convient parfaitement à votre équidé.

Industriel ou fait maison ?

La majorité des granulés que vous pouvez trouver sur le marché sont produits industriellement, mais on ne peut jamais connaître leur composition exacte … Pour pallier à ça, vous pouvez toujours en fabriquer vous même. Cependant, il faut toujours veiller à tester plusieurs recettes afin de voir laquelle votre cheval assimile le mieux. Et attention : Si vous décidez de changer l’alimentation de votre cheval, faites le progressivement sur 2 ou 3 semaines en mélangeant les anciens aliments et les nouveaux.

Voici une petite recette à moduler selon votre cheval : De l’orge, de la luzerne, de l’eau et des aliments que les chevaux raffolent comme les pommes ou les carottes. N’hésitez pas à varier les proportions que vous mettez, rajouter un ingrédient, en retirer … C’est fait pour !

Immergez l’orge et la luzerne dans de l’eau bouillante pendant 24h. Revenez ensuite le lendemain, videz le surplus d’eau, ajoutez les pommes et les carottes et servez ! Pour le coup, votre mixture n’aura pas la forme caractéristique de granulés, mais elle va contenir tous les éléments nécessaires à l’alimentation de votre cheval.

Et une petite astuce pour la route : Donnez toujours le foin avant les granulés, et assurez vous que votre cheval peut avoir accès à une eau propre à volonté.

Maintenant, aucune excuse pour ne plus être incollable sur les granulés !

Joseph Lambert

Joseph Lambert

Boss du game, tortionnaire de rédacteurs