10 raisons d’aimer les chevaux de trait3 min read

chevaux de trait

En matière d’équitation, la mode est plutôt aux montures fines, légères et gracieuses. Mais au milieu de tous ces selles français et autres pur-sang arabes, certains ont choisi de prendre le contre-pied en s’entichant des chevaux de trait. Il faut dire que ces gros engins ont pas mal d’atouts en magasin ! D’ailleurs on en connaît pas mal nous, alors on vous les donne… 

 

On vous entend arriver de loin

gros cheval de trait

Source : pixabay

Ben oui, il suffit de regarder les mensurations d’une telle bête pour comprendre. Avec un cheval qui peut peser jusqu’à une tonne et toiser jusqu’à deux mètres, croyez bien qu’une fois la machine lancée à plein galop on vous entend de très très loin !

 

Sa couverture peut vous servir de tente

Toujours rapport à leur taille imposante, les chevaux de trait ont forcément besoin d’habits aux proportions démesurées. On oublie donc la couverture taille 135 classique et on envisage le sur-mesure pour Joseph, notre gros trait breton. Mais malgré le budget tout aussi imposant que ses fesses, sachez que ça a au moins un avantage : fini de vous geler les noix en concours en plein hiver ! On prend la couverture de Joseph et on s’en fait une tente qui peut accueillir tous les copains cavaliers !

 

Peu importe votre gabarit, il ne se plaindra pas

gabarit cheval de trait

Source : wikipédia

Les chevaux de trait sont de braves bêtes, très bonne pâte qui ne se plaignent jamais. Ben oui, quand on fait deux mètres pour une tonne, forcément on ne se permet pas de critiquer les autres. Vos 180 cm pour 110 kilos ne poseront plus jamais problème : montez sur Ivar et ce sera comme s’il portait une plume !

 

Vous inspirez le respect

Bon, on s’excuse d’être aussi lourd qu’un cheval de trait, mais on va encore parler des mensurations. Forcément, avec une machine pareille, inutile de vous dire que là où vous passez avec Attila le Percheron l’herbe ne repousse pas ! Pas mal aussi pour impressionner le petit Louis qui se la pète un peu trop avec Caramel le shet (la rédaction désapprouve formellement les manœuvres d’intimidation par Percheron)…

 

Les chevaux de trait ça a des grosses fesses en forme de pommes

fesses chevaux de trait

Source : pixabay

Et ça c’est bien, parce que nous on aime beaucoup les pommes. Bon, v’la la taille des crottins par contre…

C’est comme un gros poney

gros poney de trait

Source : pixabay

Raisonnement très simple : tout le monde aime les poneys. Les trait sont de gros poneys. Donc tout le monde aime les chevaux de trait. Aussi implacable que Joseph le trait breton lancé à pleine balle.

 

Ça forge le caractère 

Ben oui, arriver à se faire respecter par un tel gabarit, ça demande force et courage.

 

Les chevaliers montaient des chevaux de trait lors des batailles

Du coup vous êtes forcément un chevalier quand vous montez Despacito le gros Comtois. De quoi se la raconter grave à la buvette un jour de concours !

 

Ça marche aussi pour les princesses

C’est pas Mérida qui dira le contraire…

 

Il y en a pour tous les goûts 

Rien qu’en trait français, on a déjà plus de types de chevaux différents ! Du Percheron au Comtois, en passant par le Boulonnais… Niveau robes, on est gâté aussi : gris pommelé, alezan crins lavés… Du coup tout leur va ! L’occasion de se confectionner un tapis de selle personnalisé ! Notre coup de coeur du jour va au Black Forest Chestnut, belle bête originaire d’Allemagne.

 

Alors, vous voyez qu’il y a plein de bonnes raison de les adorer ces braves chevaux ! Et comme il y a pas mal de traits gris, on vous donne aussi les bonnes raisons d’avoir un cheval gris !

Crédit photo à la une : Pixabay

mm
Marine Martinez
Esclave en chef bientôt à la retraite