L'éthologie équine – Le guide complet

Éthologie équine, équitation éthologique, équitation dite de monte naturelle, horsemanship… On se perd vite parmi toutes ces appellations. Pratique qui séduit de plus en plus de cavaliers, l’approche éthologique serait-elle une version écologique de l’équitation classique ?

 

Éthologie : définition

cheval au naturel
Source : Wikimédia

Le mot «éthologie» est issu des deux mots grecs « ethos » qui signifie « mœurs » et «logos», qui signifie «science». Par conséquent, l’éthologie signifie donc «science des mœurs». Cette discipline s’intéresse aux comportements des animaux, y compris ceux de l’homme, dans des conditions de vie données. Elle porte sur les comportements en eux-mêmes, ainsi que sur ses causes et ses fonctions. Chez les humains, il s’agirait plutôt de la psychologie, elle-même issue de l’éthologie. Les travaux menés par Tinbergen ont standardisé les techniques d’observation autour de quatre grandes questions: les causes (immédiates) du comportement, sa valeur de survie, son développement chez l’individu et sa mise en place au cours de l’évolution de l’espèce.
 

Éthologie équine 

équitation éthologique
Crédit : Le murmure du Louvray

Par suite de cette première définition, l’éthologie équine renvoie donc également à la science du comportement, spécifiquement pour le cheval. Cette science est d’autant plus intéressante que le cheval a un passé commun avec l’homme qui a laissé chez lui les traces de sa domestication. Les premières observations étaient faites sur le cheval dans son milieu naturel, mais il semble actuellement intéressant de se pencher sur le cheval manipulé par l’homme. Petite mise en garde tout de même : il ne faut pas penser cheval en pensant humain. Il s’agit de l’anthropomorphisme, tentation fréquente des propriétaires (souvent gagas), cavaliers, éthologues pour attribuer des émotions au cheval.
Il faut donc distinguer éthologie équine et équitation éthologique, pratique équestre qui s’inspire des principes et des observations faites en éthologie.
 

Le cheval en milieu naturel

éthologie cheval nature
Source : Pixabay

Le cheval est un animal grégaire qui a des instincts de fuite. Il vit en troupeau sous forme de harde (groupe stable), de type harem (en famille) ou des mâles célibataires qui attendent de former leurs propres groupes. De plus, il est rare que les chevaux vivent seuls, ils ont besoin de contacts sociaux. Le troupeau assure la sécurité face aux prédateurs, s’approvisionne correctement en eau et en nourriture, se reproduit et élève les jeunes. Ceux qui sont privés de ces relations peuvent développer des troubles comportementaux appelés tics.
Il est donc important de prendre en compte lors de l’éducation du cheval tous ces facteurs, notamment pour l’éducation du jeune poulain au sol et sa vie en collectivité.
 

L’équitation éthologique

équitation éthologique
Crédit : Le Murmure du Louvray

Cette nouvelle approche ou pratique équestre désigne le dressage du cheval inspiré de l’éthologie équine. Cela se base sur un principe primordial pour tout cavalier : apprendre à « parler » cheval et non l’inverse. Ce terme d’équitation éthologique est issu de la traduction de la notion américaine de “horsemanship“, traduction qu’on peut discuter en fonction des points de vues. En gros, il s’agirait de comprendre le cheval et son fonctionnement avant de vouloir monter dessus.Tout commence donc par le travail à pied, dans lequel le cavalier va chercher à se rendre confortable auprès du cheval. Et ça permet aussi de décontracter son cheval à pied, donc c’est tout bénéf !
 

Mieux comprendre son cheval

Éthologie équine
Crédit : Le Murmure du Louvray, par Emily Gosse

Cheval qui es-tu ? Une question qui fascine de nombreux cavaliers et propriétaires. Gérer la peur de son cheval, ses réactions imprévues et les comprendre n’est pas simple. Education, alimentation, bien-être du cheval sont des enjeux désormais importants dans la façon de penser les pratiques. L’éthologie équine cherche par des codes précis à communiquer avec son cheval et à instaurer une relation de confiance durable. Trop souvent les cavaliers rencontrent des difficultés au quotidien avec leur cheval (embarquer dans le van, se mettre en selle, respecter l’humain à pied…). Essayer d’approcher le cheval d’une autre manière peut vous apporter d’agréables surprises…
 

Différentes écoles 

Pour faire des stages, découvrir et se former à l’approche éthologique, il existe différentes écoles en France. Le Haras de la Cense et l’école Andy Booth proposent des formations initiales et professionnelles. Vous pouvez y passer vos savoirs éthologiques (comme les galops) ou vous préparer au diplôme professionnel. Le BFEE (Brevet Fédéral d’Equitation Ethologique) est le seul diplôme d’enseignant actuellement valide dans cette approche.
Il existe aussi différentes méthodes (comme des philosophies de travail). Pat Parelli, Monty Roberts, Andy Booth, Elisabeth de Corbigny sont de grandes figures dans ce domaine.
 

Quelques exercices à pratiquer avec son cheval

Décontracter son cheval et instaurer une relation de confiance en quelques exercices simples permet de renforcer le couple cheval-cavalier. On est aussi bien contents d’être à pied parfois et de reprendre tout à zéro, quand rien ne va plus monté. Par exemple : avoir le contrôle des hanches et des postérieurs, reculer, mobiliser les épaules, s’exercer au montoir… Cela vous semble inutile ? Et pourtant, embarquer son cheval facilement, monter à cheval en sécurité sont des bases solides, accessibles grâce à l’éthologie équine
De plus, faire de jolis mouvements de façon simple, et donner l’impression d’avoir un cheval facile c’est tellement flatteur ! Vous pouvez débuter seul, en lisant quelques manuels consacrés à la discipline. Mais attention à ce que vous faites et ne vous mettez pas en danger ! De plus en plus d’enseignants formés sont présents dans vos régions, allez frapper à leur porte !
Finalement, vous allez peut-être vouloir vous lancer dans l’equifeel…
 

Troquez vos galops pour les savoirs étho

exercices avec son cheval
Crédit : Le Murmure du Louvray

De la même façon qu’on passe ses galops, il est possible de passer ses savoirs éthologiques, reconnus par la FFE. Tout comme les galops, les savoirs éthologiques se graduent en difficulté. Il existe 5 savoirs fédéraux axés sur différentes thématiques. Comprendre et approcher le cheval, communiquer à pied à distance réduite en filet ou licol, communiquer avec son cheval monté, communiquer à pied en liberté et à la longe et affiner la communication à cheval. De ce fait, l’équitation éthologique est spécifiquement étudiée dans un but précis de compréhension et de bonne éducation du cheval tout en essayant de respecter au mieux son bien-être et son état naturel.
 

Envie de vous essayer à l’équitation éthologique ? Il n’y a pas d’âge, ni de niveau nécessaire, ni de cheval parfait pour débuter alors n’hésitez plus ! Et pour en finir avec cette idée reçue, non ce n’est pas une pratique fantaisiste

 
Crédit image à la une : Les aventures d’Action et Enjoy

Marie Anquetil

Marie Anquetil

Fan de licornes, j'adore habiller mon poney de licols étho.