Mort du premier poney de dressage de Charlotte Dujardin1 min read

Charlotte Dujardin en dressage

Ardenhall Royal Secret, le premier poney qui a donné à la star de dressage, Charlotte Dujardin un avant goût des carrés de dressage est mort à l’âge de 31 ans en Australie. 

 

La jument de 128 cm, par Fairley Rembrandt et Woodfield Karelia, était connue à la maison sous le nom de Millie et a été élevée par Jane May à l’Ardenhall Stud. Charlotte Dujardin l’appréciait beaucoup.

La pouliche a été une gagnante dès le départ puisqu’elle était la pouliche suprême sous la juge Liz Mansfield-Parnell au Cheshire Foal Show en 1987. Jane son éleveuse explique qu’elle ne pouvait pas rêver d’une ponette plus accomplie et plus complet.

La jument a ensuite été vendue à Joyce Newbery et ensuite aux Dujardins, avant d’aller en Australie en 1998, portant son premier poulain. Millie a effectué une brillante carrière au Royaume-Uni et s’est classée seconde à l’âge de 4 ans au concours Horse of the Year (HOYS) avec Helen Spencer.

Elle a par la suite décroché le double titre convoité de Royal International et de HOYS en 1994 avec la sœur de Charlotte, Emma-Jayne Dujardin, qui a enregistré une série remarquable de 18 sorties consécutives sans défaite. Elle a également été championne du RIHS en 1996 avec Charlotte, qui a occupé la première place de HOYS l’année suivante. Parmi les autres grands succès de Millie, mentionnons les titres de plusieurs grands spectacles, dont The Royal et Royal Windsor. Elle a été deux fois suprême aux championnats British Show Pony Society (BSPS). Dans sa carrière de poulinière en Australie, Millie a d’abord appartenu à Lloyd Scott et plus tard à Angelene Penalurick du Kolbeach Stud. Darren Telford et Greg Terry, du Whitmere Stud, ont réussi à l’acheter en 2009. Elle a élevé 14 poulains (huit poulains et six pouliches) et sa dernière pouliche, Whitmere Palace Secret, a été championne sous la selle au récent Sydney Royal Easter show. Il reste a ses éleveurs une belle famille de poney dont il espère, pourront la rendre fière dans les années à venir.

 

Image à la une : Charlotte Dujardin aux jeux Olympiques de dressage 2012 – Wikipedia

mm
Joseph Lambert
Le boss du game samere, tortionnaire de rédacteurs